Une liseuse double écran pour les musiciens

Gvido liseuse musicien partitionLe fait qu’on arrive à être surpris par un nouveau concept est une bonne chose. Cela veut dire que des innovations peuvent toujours arriver et bouleverser l’ordre en place. Aujourd’hui c’est une double liseuse pour les musiciens que je vous présente.

Cette machine est très différente d’une liseuse classique. Il s’agit, en effet, d’une liseuse dotée de deux écrans et destinée essentiellement aux musiciens.

S’il est courant que les musiciens utilisent de plus en plus un iPad pour afficher leur partition musicale, cette machine pourrait bien les convaincre de changer tant elle semble plus pratique. Du moins, en théorie.

Cette liseuse est japonaise et appelée GVIDO.

Gvido liseuse musicien partitionTechniquement, il semble que deux écrans de 13,3 pouces soient utilisés (bien que je n’en sois pas certain). Il s’agit de Mobius du même type qu’on trouve dans les autres liseuses de format 13,3 pouces.

Par contre, l’écran est flexible ce qui permet de mieux encaisser les chocs. Les deux écrans peuvent aussi se replier comme pour un livre.

L’avantage c’est qu’on peut afficher deux pages de partitions au lieu d’une avec une liseuse ou une tablette classique.

L’écran est aussi tactile (avec un stylet) et on a 8 Go de stockage pour les partitions.

Car, vous l’avez maintenant compris, cette liseuse double écran est destinée avant tout aux amateurs et professionnels de la musique qui ne souhaitent pas s’encombrer avec des tonnes de papier.

Les partitions devront être au format PDF.

Je pense que c’est vraiment un bon outil pour les musiciens. D’une part, la surface d’affichage est vraiment très grande.

Ensuite, cela permet de disposer de toutes ses partitions sous la main sans avoir à promener des dizaines ou des centaines de pages dans un sac (et de risquer de les perdre).

J’imagine aussi que la transmission de nouvelles partitions à un orchestre sera aussi simplifiée. Il suffira de télécharger le PDF de l’œuvre à jouer.

Gvido liseuse musicien partition pianoS’il y a des musiciens qui me lisent je serais très curieux d’avoir leur avis sur cette liseuse…

Pour le moment, il s’agit d’un prototype mis au point pour tester le marché. Aucune date de commercialisation, ni prix, n’ont été annoncé pour le moment.

Mais, compte tenu des composants que la liseuse renferme (deux écrans Mobius), le prix devrait être proche des 1500€…

9 réflexions au sujet de « Une liseuse double écran pour les musiciens »

  1. Le , dvanhelt a dit :

    L’idée est vraiment très bonne, mais deux conditions seront, selon moi (pauvre petit musicien amateur), cruciales :
    – un prix inférieur
    – une réactivité d’affichage sans faille (impossible d’attendre 2 ou 3 secondes le rafraichissement, au moins la page de gauche).

    • Le , pierre a dit :

      Pour la réactivité je ne trouve pas que cela soit un problème. D’ailleurs un conseil, essaye d’avoir toujours 2 à 3 secondes d’avance dans ta lecture de la partition, c’est pas évident au début mais ça aide beaucoup ensuite.
      Au piano en tout cas c’est juste indispensable.

  2. Le , dedalus a dit :

    On pourrait envisager un dispositif supplémentaire : un microphone intégré qui permette de caler le défilement de la partition sur l’exécution par l’interprète de manière synchrone. Outil formidable aussi pour un chef d’orchestre.

    • Le , pierre a dit :

      Intéressant mais avec du PDF ça me semble impossible. Il faudrait que le logiciel de la liseuse puisse lire les formats de fichier des logiciels d’écriture de partition, ça serait bien oui !

      • Le , dedalus a dit :

        Une alternative : encoder, si possible, le tempo dans le fichier de la partition. Dès le top départ, le défilement de la partition se fait selon le rythme auquel l’œuvre doit être exécutée.

  3. Le , pierre a dit :

    Depuis que j’ai une liseuse (donc dès la sortie du Kindle en France), j’ai tout de suite cherché un équivalent pour les partitions tellement cela y est complètement adapté ! Je ne comprends même pas le temps que ça prend à sortir alors qu’il y a un business très juteux à faire !

    Je suis musicien en orchestre et pour moi il est évident que dans 10 ans max, tous les musiciens joueront avec une liseuse. Voici les avantages :
    – on affiche la partition du bon morceau en 1 « clic » sur son nom parmi une liste, le gain de temps est énorme car beaucoup de musiciens perdent du temps, en répétition, à trouver la partition du morceau que le chef souhaite travailler parmi tout un tas de feuilles dans une pochette ;
    – aucun risque de perdre une feuille ou de mettre ses feuilles sur son pupitre dans le désordre (si si, ça arrive souvent…)
    – aucun risque que les feuilles ne s’envolent lors des concerts en plein air (aujourd’hui on se galère avec des pinces à linge qu’il faut remettre à chaque tourne de page !) ;
    – l’évident gain de place ;
    – aucun risque de perdre une partition ou qu’un collègue ne les embarque sans faire exprès ;
    – aucun risque de dégrader ses partitions (froissage, arrachage, taches…)
    – si la liseuse est équipée d’un sur-éclairage (comment peut-il en être autrement d’ailleurs ?), fini les problèmes de défaut d’éclairage dans les salles sombres ou la nuit en plein air, fini les petites loupiottes clipsées sur le pupitre qui tombent en panne de piles toujours au milieu d’un morceau (et qu’il faut penser à apporter ou à acheter) ;

    Par contre, les conditions indispensables pour que ça se vende (n’hésite pas à compléter ton test sur ces points si tu as les infos, merci d’avance !) :
    – pouvoir inscrire des annotations sur la partition avec un stylet fin et pouvoir les effacer précisément ;
    – une autonomie de 10 heures au moins d’utilisation pour les longues journées de répétition ;
    – un changement de page rapide mais 2 ou 3 secondes restent raisonnables puisque c’est à peu près le temps de tourne à la main…

    Les bonus pour que ça se vende mieux :
    – étanchéité de la liseuse à la pluie (en plein air, les vrais musiciens jouent même s’il pleut, évidemment pas les instruments fragiles mais les cuivres pas de problème) ;
    – un bouton à poser par terre associé en bluetooth à la liseuse pour tourner une page à chaque appui sur le bouton ;
    – un dos aimanté pour que la liseuse soit solidaire du pupitre et ne tombe pas par terre malencontreusement.

    Par contre, avoir 2 pages côte à côte comme la liseuse présentée dans cet article n’a pas un intérêt majeur. Les musiciens mettent plusieurs feuilles papier devant eux car, à part le chant, tous les instruments se jouent avec les 2 mains et c’est toujours la galère de tourner les pages donc si on a 2 ou 3 feuilles devant soit, on tourne moins souvent… Avec une liseuse et un bouton au sol pour tourner les pages, il n’y a plus de problème.

    Le jour où il existe une liseuse A4 qui dispose de toutes ces options, j’achète ! Bon, 300€ max, faut pas pousser non plus…

    • Le , Didier a dit :

      Afficher 2 pages à la fois, cela a quand même un avantage lors de l’affichage de fichiers PDF, c’est qu’on peut changer de page quand on veut, et pas uniquement lorsqu’on arrive en bas de page.
      Je suis pianiste et un peu organiste. Je possède une tablette 12 pouces à écran actif (une Surface Pro) et j’ai fait l’expérience d’une pédale Bluetooth pour tourner les pages.
      Parfois les partitions sont mises en page de telle sorte que, même avec une pédale, gérer la « tourne » reste un vrai challenge… pour peu qu’on soit sur un trait difficile qui monopolise les neurones. et je ne parle pas de l’orgue !
      En outre, c’est parfois opportun de voir venir le haut de la page suivante quand on finit celle qui précède.
      Bref, tout ça justifie parfaitement à mes yeux la présence de 2 écrans.

  4. Le , qouiq a dit :

    Les liseuses A4 existent déjà mais à 700€ et pas d’éclairage sur cette superficie pour l’instant, ni d’étanchéité. La prise de note avec effacement simple existe aussi déjà.

    Le bouton de pied bluetooth ne devrait pas être difficile à fabriquer. Bonne idée.

    Le pb est que le marché des liseuses ne décolle pas car les tablettes le remportent. C’est pour cela que les évolutions sont lentes. Peu d’investissement.

    • Le , Didier a dit :

      Pour une pédale bluetooth, pas besoin de bricoler ! Il existe déjà de nombreux produits sur le marché.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *