Apple condamnée par la cour suprême pour entente sur le prix des ebooks

la pomme Apple est casséeDans le long procès qui accuse Apple d’avoir créé un cartel sur le prix des livres numériques aux USA, la dernière carte a été jouée et Apple a perdu ! L’entreprise est donc condamnée à payer 400 M$ aux consommateurs floués par leur système.

Cette fois c’est la fin d’un procès incroyable mené contre Apple et les éditeurs américains pour s’être entendu sur les prix des ebooks à vendre.

Tout remonte à 2010, à la sortie de l’iPad. Mécontent des pratiques d’Amazon (qui cassait le prix en proposant des réductions importantes sur les prix), des éditeurs et Apple décident de fixer ensemble un prix de vente : tout le monde doit y trouver son compte.

L’éditeur récupère un bon prix d’Apple et la firme à la pomme une bonne marge sur la vente au consommateur (vente via son service iBooks sur iPad et iPhone).

Le système était bien rodé : Apple et les éditeurs (5 pour être exact, voir le détail ici) décidait du prix à pratiquer sur la librairie numérique de Steve Jobs.

Apple-CEO-tim-cookPuis, ils allaient voir Amazon et faisait le même prix. Or, cela a entraîné une augmentation du prix pour les lecteurs et l’impossibilité pour Amazon de faire un prix plus bas. Ce qui est interdit aux USA ou c’est le revendeur qui doit fixer le prix de vente du livre (il n’existe pas de notion de prix unique là bas, contrairement à la France).

Au final, Apple s’est fait épinglé et une plainte a été déposée en 2011. C’est ce 7 mars 2016 que la sentence définitive est tombée : Apple a été reconnue définitivement coupable et devra payer 400 millions de dollars aux victimes de son cartel et 50 millions de dollars en frais d’avocats.

Les 5 éditeurs ont été condamnés depuis un moment et ont payé leur dû. Ils n’avaient pas souhaité faire appel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *