Une taxe sur le livre d’occasion à l’étude

Il semble que la ministre de la culture française, Aurélie Filipetti, réfléchisse à une taxe sur le livre d’occasion.

Cette taxe porterait à la fois sur le livre papier et sur le livre numérique. Ainsi, d’après le député Hervé Gaymard, le livre d’occasion représente plus de 42 % des ventes de livres. Il va sans dire qu’une manne financière échappe des mains du gouvernement et qu’il compte bien récupérer un peu d’argent sur ses transactions, quitte à en reverser une partie aux maisons d’éditions.

L’idée est de sauvegarder le marché du livre qui est en difficulté en raison du marché du livre d’occasion qui se développe. Aussi, afin de se préparer à l’arrivée du livre numérique d’occasion, le gouvernement propose de prendre les devant en réfléchissant à une réglementation.

En clair, le conseil supérieur de la propriété littéraire a lancé une mission pour déterminer si revendre ses livres numériques est légal ou non.

Il faudra attendre l’été 2014 pour savoir ce qu’il en pense.

Ma petite analyse de comptoir m’indique qu’il sera de plus en plus compliqué et de plus en plus cher de lire. Alors que le ministère de la culture devrait – à mon sens – œuvrer dans le sens du développement du livre et de la lecture.

Mais on voit que cette mission (énoncée ici) se heurte aussi à une autre mission : le soutien à la création et à la diffusion artistique.

En gros, on a un conflit d’intérêt et le ministère de la culture devra prendre une décision lourde de sens dans les mois à venir : faut il développer la lecture et favoriser le marché numérique qui permet à tous d’avoir accès à un grand nombre de livres directement depuis chez eux ou encore soutenir (avec les succès qu’on connait…) une fois de plus les acteurs industriels (éditeurs et distributeurs le plus souvent) du livre ?

Réponse l’année prochaine sans doute… (source : IDBoox qui rentre un peu plus dans les détails techniques du projet)

auteur du site liseuses.net

ℹ️ Le site Liseuses.net existe depuis 2012 pour vous aider à naviguer dans le monde des liseuses (Kindle, Kobo, Bookeen, Vivlio, etc) et faire la promotion de la lecture (numérique ou non). Vous pouvez en savoir plus en lisant notre page a propos.

écrire un ebook

Ne partez pas tout de suite !

Si vous cherchez une liseuse, je vous invite à consulter le guide des meilleures liseuses du moment. Sinon, voici les modèles que je recommande en 2020 :

  1. Liseuse Kindle vendue par Amazon.fr : c'est simplement la moins chère des liseuses avec éclairage !
  2. Kobo Libra H2O vendu par Fnac.com : un grand grand écran tactile, éclairage, une liseuse étanche, que demande le peuple ?
  3. Liseuse Kindle Paperwhite vendue par Amazon.fr : une liseuse complète (tactile, bel écran, éclairage, étanche) vendue par Amazon pour un prix très correct.
  4. InkPad 3 chez Cultura.fr : la liseuse avec le plus grand écran du moment, soit 8 pouces pour un confort inégalé !
  5. Bookeen Diva HD : une liseuse fançaise avec un bel écran et une grande capacité de stockage (16 Go).

2 thoughts on “Une taxe sur le livre d’occasion à l’étude

  1. Le , Gabbro a dit :

    On devrait mettre une taxe sur la bêtise humaine; avec ce gouvernement, on récupérerait des milliards !

  2. Le , claude a dit :

    tu as raison,mais aux prorata ,j’en connais au gouvernement qui vont casquer, remarque ils peuvent !..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.