Faut-il jeter ses livres ? (affaire Marie Kondo)

jeter ses livres Marie KondoL’art du rangement est-il l ‘art de jeter ses livres ? Marie Kondo, auteur de la Magie du Rangement, préconise de jeter des livres papiers. Pourtant, l’ebook est peut-être la solution !

Marie Kondo ou le rangement par le vide

Je m’intéresse à Marie Kondo depuis que j’ai lu son livre la Magie du Rangement il y a un an ou deux.

Dans ce livre, Marie tente d’aider les gens qui ont un peu trop de choses chez eux ou qui souhaite mieux organiser leur vie. Pour ce faire, elle préconise une solution radicale : se débarrasser de tout ce qui ne nous apporte pas de joie.

Problème : cela signifie aussi jeter (ou donner) des livres papier.

Marie Kondo : une série de TV réalité sur NEtflix

Marie Kondo : une série de TV réalité sur NEtflix

Dans une série TV produite par Netflix (« Tidying Up with Marie Kondo »), l’auteure préconise directement de mettre quelques livres encombrants dans la poubelle sans les ouvrir ou lire une page ou deux.

Pour des dizaines d’internaute c’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase : ce conseil de Marie Kondo serait une hérésie tout simplement !

Conserver des livres coûte très cher !

Pour certains avides défenseurs de la lecture poussiéreuse, la bibliothèque encombrée est le reflet de l’âme.

Cependant, à part quelques personnes dont la profession ou le hobby exige de nombreux ouvrages de référence, conserver des livres papier qu’on a peut-être lu et qu’on ne lira jamais me semble être un très mauvais conseil.

Avec le prix du mètre carré à Paris qui vaut 31€ en location chaque mois, si vos étagères occupent 3 mètres carrés au sol (ce qui est beaucoup et fait environ 6 à 10 étagères), conserver vos livres vous coûtera environ 1000 € chaque année.

À l’achat de votre logement, vous en aurez pour environ 9000 € du mètre carré dans Paris.

Souhaitez vous vraiment conserver une grande étagère de livres qui vous coûtera 3000 € à l’achat ?

Posséder des livres papier n’est pas lire

Carl Spitzweg : le rat de bibliotheque (vers 1850)

Carl Spitzweg : le rat de bibliotheque (vers 1850)

Tout cela pour dire que ce n’est pas parce qu’on a une grande étagère de livres qu’on est un grand lecteur.

Personnellement, il ne reste pas plus de 80 ou 100 livres chez moi – au format papier. Par contre, le nombre de livres numérique que je possède doit approcher le millier maintenant.

Pire, parmi ces mille livres numériques (ebooks), je n’en ai lu que 150 ou 200 et comme je profite des promotions ou offres spéciales j’accumule.

Nul doute que j’aurais fait la même chose avec des ouvrages imprimés sur des arbres morts.

Donc, au risque de choquer mes lectrices et lecteurs, je suis d’accord avec Marie Kondo lorsqu’elle dit qu’il n’y a aucun sens à garder des livres dans une bibliothèque à une exception près : si vous aimez beaucoup un livre, rachetez-le en ebook pour gagner en place.

Si vous aimez vraiment le livre, vous serez prêt à redonner un peu d’argent à l’auteur pour son travail !

Personnellement, j’ai donné tous les livres papiers que j’avais achetés mais pas lu un an après leur achat…

Pour terminer, je vous conseil de lire le livre de Marie Kondo, la magie du rangement, qui traite beaucoup plus que ce que son nom veut bien suggérer.

Il s’agit aussi de mettre de l’ordre dans son esprit et dans sa vie, forcément !

La Magie du Rangement Illustrée (1) La Magie du Rangement Illustrée (1)
Prix: EUR 7,65
La Magie du rangement La Magie du rangement
Prix: EUR 6,95

Et puis, il y a cette vieille vidéo qui résume bien les choses :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.