Cybook Odyssey Frontlight HD : test complet

boite cybook odyssey frontlightJe me suis offert il y a environ deux semaines la Cybook Odyssey Frontlight HD de Bookeen afin de profiter au maximum des vacances d’été. Après avoir lu quelques livres sur cette liseuse, je peux maintenant vous en faire un test complet.

Avant toute chose, je tiens à m’excuser pour la qualité des photos. Celles-ci ont été réalisées par mes soins dans un environnement mal éclairé et avec un appareil photo de mauvaises qualité. Ces photos qui tirent vert le vert ne reflètent donc pas du tout l’expérience de lecture sur cette liseuse.

L’apparence ça compte

Tout d’abord, on va parler un peu de l’apparence de cette liseuse. Il faut dire qu’elle est plutôt séduisante avec ses formes arrondies et son plastique doux au touché.

Ce détail à son importance car le plastique utilisé sur la Cybook n’est pas lisse comme celui qu’on trouve sur un Kindle. Il procure donc une agréable sensation lorsqu’on le touche ce qui fait se démarquer cette liseuse de la concurrence en ce qui concerne la finition.

Toujours dans le même registre le dos de l’appareil est fait dans un métal qui donne une bonne impression de robustesse. Par contre, le fait que le plastique qui entoure cette partie métallique est assez fine me fait relativiser cette impression.

La machine présente un bouton de mise en route / arrêt sur la tranche en bas, deux boutons de navigation sur les parties droites et gauches de l’appareil ainsi qu’un bouton plus gros et accessible sur la face de la liseuse juste sous l’écran. Je reviendrai sur leur utilisation un peu plus tard.

Un port USB est bien sûr présent et un cable est fourni pour connecter la liseuse à votre ordinateur (fonctionne parfaitement sur Mac OS avec le logiciel Calibre).

La Cybook Odyssey HD Frontlight présente donc un aspect bien fini, mais cela n’est pas forcément un gage de solidité. Cette liseuse sera donc aussi solide qu’une autre. Cependant sa finition la place dans une gamme supérieure à celle des appareils Kindle qui font bien plus « cheap » à côté.

Connectivité

Avant de passer à l’écran, nous allons un peu parler de la connectivité. Ainsi, vous aurez la possibilité de vous connecter à un réseau sans fil. Ceci vous permettra de faire essentiellement deux choses :

  • surfer sur Internet
  • consulter la boutique en ligne

Ensuite, vous trouverez un port d’extension pour une carte SD. Celle-ci vous permettra d’augmenter la capacité de la machine (qui propose déjà 2 Go de mémoire interne) si le besoin s’en fait sentir.

D’ailleurs, avec deux gigaoctets de mémoire vous pouvez stocker plus de 1000 livres. Logiquement vous avez déjà de quoi faire avec la capacité par défaut sans avoir recours à une carte d’extension.

Pour la connectivité, on est donc largement dans la moyenne de ce que propose la concurrence, ni plus ni moins.

Comportement à l’utilisation

En bas de la liseuse se trouve le bouton de mise en route de la Cybook. Sur chaque coté se trouve les boutons qui vont vous permettre de faire défiler les pages. Un clic sur le bouton droit et la page disparaît pour afficher la suivante. Un clic sur le bouton gauche et c’est la page précédente qui apparaît. Ce fonctionnement peut être modifié dans les options afin d’inverser le comportement des boutons si vous préférez.

cybook-frontlight-lecture-texte

A l’utilisation le procédé fonctionne sans problème mais je regrette que les deux boutons latéraux fasse un petit bruit lorsqu’on appuie dessus. Personnellement, je préfère des boutons complètement silencieux. Mais il faut avouer que c’est vraiment minime comme problème (et facile à tester en boutique, j’ai acheté en connaissance de cause). En plus, il est très facile d’appuyer sur l’écran tactile pour tourner les pages, ce qui rend cette action totalement silencieuse pour le coup…

Un bouton rond est situé en façade de la Cybook sous l’écran. Celui-ci permet d’accéder au menu tactile de la liseuse. Un appui long de quelques secondes et la lumière se met en route automatiquement.

cybook-frontlight-ecran-lumiere-reglage

Bien pratique lorsqu’on démarre la lecture dans l’obscurité totale (au lit lors d’une insomnie) et qu’on ne veut pas déranger les gens ou qu’on ne trouve pas de lumière à portée de main !

cybook-frontlight-ecran-menu

Si on appuie rapidement sur le bouton rond, on a accès au menu qui contient les différentes fonctions du Cybook. Ce menu permet de revenir à l’accueil (nous y viendront plus tard) mais aussi de contrôler certains paramètres d’affichage comme la luminosité, la police, la taille des caractères, la mise en forme (pour les epub qui supporte cela). Il est aussi possible d’accéder directement à la bibliothèque depuis ce bouton.

L’écran tactile facilite les choses à ce niveau et, si la réactivité n’est pas optimale, le tactile permet quand même de naviguer dans les menus beaucoup plus rapidement que sur une liseuse dans écran tactile.

cybook-frontlight-ecran-lumiere-1

Le dictionnaire intégré est aussi très utile. Sur les texte en français, un appui d’une seconde sur un mot, vous amène directement à la définition de celui-ci. Par contre, il ne semble pas fonctionner sur les textes en anglais ce qui est dommage (mais je confesse ne pas avoir cherché vraiment ce qui cloche – une simple installation d’un autre dictionnaire pourrait simplement suffire ?).

Je n’ai rencontré aucun soucis particulier à l’utilisation de la machine qui s’est avérée réactive dans tous les cas d’utilisation durant ces longues heures de lecture. L’expérience est donc très positive, surtout qu’elle est renforcée par la présence d’un écran éclairé que nous allons voir maintenant.

La lumière

Ce point est assez important pour bon nombre d’utilisateurs (j’en fais partie). L’écran propose donc différents niveaux de luminosité qui permettent un réglage assez fin de la lumière.

Il est important de rappeler que ce type d’éclairage n’a rien à voir avec un écran de tablette tactile type iPad. L’éclairage proposé permet de ne pas lire avec une lumière direct dans les yeux et donc la lecture prolongée est beaucoup plus facile et moins fatigantes. J’ai pu testé la différence avec la lecture sur iPad 2.

Sur iPad 2, je sens la fatigue arriver rapidement au bout de 20 à 30 minutes alors que sur la Cybook Odyssey Frontlight HD je peux lire facilement plus d’une heure dans les mêmes conditions. En clair : si vous lisez la nuit cette liseuse est vraiment un excellent support de lecture, contrairement à la tablette dont le type d’écran fatigue beaucoup trop les yeux.

Un autre avantage de l’éclairage c’est qu’il permet d’obtenir un écran plus contrasté lorsqu’on l’utilise même en plein jour. Du coup, une fois activé, la page paraît beaucoup plus blanche et son aspect rapproche un peu plus la liseuse du confort qu’on a à lire un texte imprimé sur du papier.

Le rendu est finalement très bon même si j’ai quelques reproches à faire au système.

Tout d’abord, lorsque la l’éclairage est a un niveau faible on aperçoit quelques tâches marron (très légères) dans le bas de l’écran. Ce fait n’est pas directement imputable à la liseuse Odyssey Frontlight, mais bien au système mis en place. En effet, les mêmes traces brunes se retrouvent aussi sur les liseuses de la concurrence.

Ensuite, je trouve que le niveau d’éclairage le plus faible n’est pas assez faible si on se retrouve dans l’obscurité totale. Mais ceci est très personnel, j’en conviens.

Formats de fichiers supportés

Une fois de plus le format propriétaire d’Amazon n’est pas supporté par cette liseuse. Mais c’est tout à fait logique car les Kindle sont vraiment conçus pour enfermer l’utilisateur (et le consommateur surtout !) dans l’écosystème d’Amazon.

Autre chose : je n’ai pas testé les formats d’images. Si je teste ceux-ci, je mettrai à jour cet article. J’ai donc choisi de publier ce long texte quand même. Si ce point vous intéresse particulièrement, vous pouvez me laisser un commentaire et je ferai le nécessaire pour apporter des réponses à vos questions.

Voici donc la liste des formats supportés par la Cybook Odyssey Frontlight HD : EPUB, PDF, Adobe DRM, HTML, TXT et FB2.

Pour les images : JPEG, PNG, GIF, BMP, ICO, TIF et PSD.

J’ai surtout lu des livres au format EPUB non protégés, et je trouve leur gestion très bonne. N’étant pas un grand spécialiste des formats de fichiers, je ne me prononcerai pas sur les autres formats disponibles.

J’en profite pour rappeler au passage l’existence du convertisseur en ligne de fichiers ebook.

Expérience globale

S’il y a bien une chose que j’ai appris c’est que les caractéristiques et les éléments d’une liseuse ou d’une tablette séparément ne peuvent pas refléter complètement l’expérience globale qu’on a à utiliser le produit.

cybook-frontlight-ecran-accueil

Au bout de quelques semaines d’utilisation j’ai donc finalement adopté cette liseuse. Je lis maintenant tous les jours avec et j’ai totalement délaissé ma Kindle (de base non touch) et mon iPad 2.

Par contre, j’utilise toujours l’iPad 2 pour surfer sur le web. En effet, la liseuse ne permet pas d’apporter une expérience suffisamment intéressante pour remplacer une tablette. Par contre, elle peut être utilisé comme navigateur d’appoint surtout que le rendu des pages est quand même très correct.

Pour ce qui est de la lecture de livres, la liseuse Cybook Odyssey Frontlight est vraiment excellente. Avec son écran Écran E Ink Pearl HD de 758 x 1024 pixels, on distingue difficilement les pixels, ce qui rend la lecture très très proche de celle papier.

D’autre part le tactile permet de naviguer vraiment rapidement dans les menus. Le système utilisé est le HSIS (High Speed Ink System) ce qui permet une bonne fluidité ainsi que des animations sympathiques dans les menus et à l’ouverture d’un livre (sa couverture s’anime).

Conclusion

Je pense que vous l’avez deviné : je trouve cette liseuse tout simplement excellente.

A vrai dire, le seul problème que j’y vois c’est son prix. J’ai du débourser 129€ pour obtenir cette belle machine et je dois dire que cela vaut le coup. Mais c’est vrai qu’à côté des autres liseuses à 79€ ou 99€ cela fait une différence.

Si l’écran éclairé n’est pas indispensable pour vous, vous pourriez vous poser la question. Pour les autres, vous pouvez acheter cette Cybook Odyssey Frontlight HD, c’est vraiment un bon produit d’une société française qui plus est : Bookeen.

10 réflexions au sujet de « Cybook Odyssey Frontlight HD : test complet »

  1. Le , MARION a dit :

    Bonjour,
    Merci pour vos articles; j’ai deux questions au sujet des liseuses odyssey frontlight et kindel.
    Je ne suis pas équipée du wifi, est-il possible de télécharger les ebook en me connectant depuis mon ordinateur?
    D’autre part je cherche une liseuse avec un clavier azerty intégré pour pouvoir écrire des notes sur mes documents, vers quelle liseuse dois je m’orienter?
    En vous remerçiant pour vos réponses
    Bien Cordialement,

    • Le , Nicolas a dit :

      Bonjour, vous pouvez connecter votre liseuse sur un ordinateur et transférer des ebooks dessus. Généralement on utilise le logiciel Calibre pour faire cette opération : http://www.liseuses.net/calibre-installation-et-configuration-du-logiciel/

      Toutes les liseuses permettent de prendre des notes. Le clavier est « virtuel » : il apparaît sur l’écran. Si vous souhaitez prendre beaucoup de notes, il faudra vous orienter vers une liseuse tactile qui permet la prise de note en appuyant sur l’écran. C’est beaucoup plus simple que d’utiliser un bouton de direction pour naviguer sur le clavier lors de la prise de notes.

  2. Le , feki a dit :

    Bonjour ,

    Je voulais savoir si je pourrai télécharger et lire sur cette liseuse des livres électroniques que j’achète sur la bibliothèque storekobobooks par exemple ?

  3. Le , BM a dit :

    Bonjour,
    Je trouve là grâce à votre article la liseuse qui me conviendrait parfaitement. Merci. Seule question : est-il possible avec le convertisseur dont vous parlez de convertir les fichiers achetés sur Amazon ?

  4. Le , Nanoulouna a dit :

    Bonjour, j’aurais une question sur cette liseuse qui m’intéresse bien plus que les autres. Je souffre d’une sensibilité a la luminosité assez forte, lorsque je lis un ebook sur mon smartphone, l’éclairage est pratiquement au minimum lorsque je lis dans le noir donc, alors je me demandais si le rétro-éclairage était adapté ou si il valait mieux ne pas acheter une liseuse avec rétro-éclairage ? Merci pour votre aide :)

    • Le , Nicolas a dit :

      Bonjour le rétroéclairage est bien sûr adapté et permet de ne pas se fatiguer les yeux comme sur une tablette. La technologie est différente, la lumière n’est pas directe sur une liseuse donc cela créé beaucoup moins une sensation de fatigue oculaire. (voir le schéma sur cette page : http://www.liseuses.net/tablette-tactile-ou-liseuse-que-choisir/ rubrique « lecture de nuit »)

      Par contre, la nuit, la liseuse « tire » un peu les yeux. J’ai trouvé que les derniers modèles de Kobo « aura » et « aura hd » permettent de régler plus finement l’éclairage. Mais, c’est vraiment pour pinailler…

      Dans tous les cas, si l’éclairage est gadget pour vous (vous lisez toujours dans des conditions lumineuses optimales) alors vous pouvez le désactiver complétement ou même vous tourner vers un modèle sans éclairage.

      • Le , Nanoulouna a dit :

        Merci pour votre réponse, me voici éclairée (si j’ose dire sur mon choix de liseuse) ;)

  5. Le , Ptilou a dit :

    J’ai reçu en cadeau pour la Noël une liseuse Nolim HD. Après m’être inscrit et avoir téléchargé des livres via mon pc le 30 décembre, le message suivant est apparu sur mon écran : « Mise à jour de la bibliothèque ». Depuis cette date, ce message ne disparaît plus, donc plus moyen de m’en servir. J’ai beau faire des réinitialisations, rien n’y fait et je suis un peu perdu… Merci au cas où vous auriez une solution…

  6. Le , villemont a dit :

    J’en suis à ma deuxième HD frontlight et je suis d’accord avec l’excellence du produit. Hélas les deux m’ont abandonné pour un problème de conception vraiment dommageable : le petit bouton en plastique extérieur de mise en route a rendu l’âme les deux fois. Le plus rageant est que la liseuse pourrait fonctionner sans problème mais il n’y a plus aucun moyen de revenir à l’affichage même si la connection avec l’ordinateur fonctionne parfaitement`.
    J’attends donc plus de précisions sur les nouveaux modèles et en attendant j’utilise la pocket book moins confortable mais dont les boutons sont inclus et donc moins exposés.

  7. Le , c.Michaux a dit :

    Bonjour et merci pour le partage de vos savoirs et expériences. Je suis tentée par une Cybook mais je voudrais votre conseil : Est-ce bien la liseuse la plus ok pour lire au soleil (situation très courante pour moi). Merci et bonne journée.cm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *