Aux USA les librairies physiques souffrent

bibliothèque livre librairie femmeStatShot vient de publier ses chiffres sur les ventes de livres aux USA pour l’année 2017. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne fait pas bon être libraire.

Du pognon, mais moins qu’avant

Tout d’abord, le marché du livre se porte plutôt bien outre-Atlantique.

Avec des ventes estimées à $26 milliards de revenus sur l’année 2017 pour 2,7 milliards de livres vendus, ces chiffres ont de quoi donner le tournis !

Pourtant la situation se complique lorsque l’on regarde les détails.

Ce chiffre reste donc en baisse par rapport à l’année 2014. Une baisse qui ne cesse de s’accroitre d’année en année qui tend à démontrer que les gens lisent de moins en moins.

On lit de moins en moins de fiction

Le recul vient surtout de la fiction qui peine à recruter plus de lecteurs. Ainsi, ce secteur reste en baisse avec plus de $4 milliards de ventes en moins sur un an !

Cependant, pour tout ce qui concerne la non fiction, c’est déjà mieux. On a une hausse de plus de 5% sur un an. Mais cette croissance, tout comme celle du livre audio (+ 28%) n’arrive pas à enrayer la baisse sur l’ensemble du secteur.

Les librairies de proximité délaissées

L’information qui m’a réellement surprise vient du comportement du consommateur.

Ainsi, plus de la moitié des ventes de livres a été effectuée sur Internet (papier, livre audio ou ebook).

La tendance se confirme donc, on a de plus en plus d’Américains qui commandent et achètent leurs livres sur Internet.

Une situation qui complique la situation pour les libraires de proximité qui voient une partie de leur clientèle disparaître inexorablement.

Les ebooks à 27%

Toujours aux USA, les ebooks représentent 27% des ventes.

On est donc à plus d’un quart des livres vendus qui le sont maintenant dans un format numérique.

Un beau chiffre qui montre que la lecture numérique a encore une belle marge de progression en France où l’on reste sous la barre symbolique des 10% en 2017 à 7,6%.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.