Apple pourrait créer le « Netflix de la presse » avec Texture

Apple Texture le Netflix de la presseIl y a quelques mois, Apple rachetait l’entreprise Texture. Aujourd’hui, des sources proches de l’entreprise à la pomme révèlent qu’un service de presse numérique complet en lecture illimitée est envisagé chez Apple.

Qu’est-ce que Texture ?

Le 12 mars 2018, Apple annonçait le rachat du service Texture.

Texture, créé par Next Issue Media LLC, est un service qui permet d’accéder à plus de 200 magazines en lecture illimitée contre un abonnement mensuel de $9,99.

Un essai de 7 jours gratuits est également proposé.

Lancé en 2010, Texture s’est révélé comme le meilleur service du genre aux USA avec une excellente intégration dans l’écosystème Apple. On peut, en effet, lire les magazines sur iPhone et iPad.

Bien sûr, une application est également disponible pour les appareils Android.

Apple pourrait relancer Texture et l’intégrer dans sa gamme de contenus

Apple Texture

Apple Texture : un contenu trop pauvre avec seulement 200 magazines ?

Avec le développement sans cesse plus important des acteurs de la presse en ligne et de la lecture via abonnement, Apple ferait bien de se décider à lancer à plus grande échelle Texture.

En effet, il y a un an, le service ne comptait que 70 000 utilisateurs actifs. Si aucun chiffre n’a été communiqué depuis, on peut supposer qu’il tourne autour de 100 000.

Bref, comment venir concurrencer Amazon, Scribd, Youboox et les autres ?

C’est à cette épineuse question que Apple doit répondre si l’entreprise souhaite s’offrir une part du gâteau.

De plus, Apple propose déjà avec Apple News un service avec des contenus presse à lire pour les utilisateurs d’iPad et d’iPhone…

Un nouveau service pour le 25 mars 2019 ?

Dans ces conditions, des sources proches d’Apple indiquent que l’entreprise pourrait relancer le service Texture en faisant quelques annonces le 25 mars 2019, durant une présentation qui aurait lieu au Steve Jobs Theater.

L’application Texture sera revue, corrigée et augmentée de journaux.

On retrouvera toujours des magazines, mais Apple souhaite maintenant qu’on puisse y lire des quotidiens nationaux.

L’abonnement sera toujours $9,99 et la moitié des revenus générés par ce service sera reversé aux éditeurs (l’autre sera pour Apple évidemment).

Apple aura du mal à convaincre sans catalogue important

Mais pour que les lecteurs et clients d’Apple se jettent sur le service, il est nécessaire de leur offrir un large catalogue de contenus.

Or, des rumeurs indiquent que les prestigieux New York Times et Washington Post ne seront pas inclus dans la nouvelle offre.

Les raisons évoquées concernent essentiellement l’aspect rémunération.

Des discussions sont toujours en cours en ce qui concerne le Wall Street Journal même si on pense que les négociations aboutiront d’ici la fin mars 2019…

Comme toujours avec ce genre de service : il est nécessaire de convaincre les éditeurs pour offrir un maximum de contenus. Et, sans contenu, difficile de convaincre les utilisateurs de payer en masse pour un tel service.

Enfin, je ne peux que me demander ce qu’il adviendra de l’application Android. En effet, Apple n’a pas pour habitude de proposer ses services en dehors de son écosystème. Il est donc possible que les utilisateurs de la version Android soit amenés à basculer sur le web ou vers une version de Texture pour iPhone ou iPad…

Un potentiel important pour le futur « Netflix de la presse »

journaux services le kiosk

En France, LeKiosk propose déjà un service similaire avec de grands quotidiens nationaux et régionaux

Malgré toutes ses réserves, je pense qu’on est face à un moment crucial.

Le premier fournisseur de service qui arrivera à contenter les éditeurs et à ramasser un maximum de magazines et de journaux dans un même abonnement en lecture illimitée aura forcément une nette avance sur la concurrence.

Pour le même, se sont Amazon et Scribd qui mènent la dense aux USA avec leur abonnement de lecture illimité. Mais ces services concernent essentiellement des livres (romans, histoire, récits, etc.).

Il reste donc tout à faire en ce qui concerne la presse.

En France, c’est le service LeKiosk qui mène la danse. Mais si Apple arrive à se déployer à l’international, cela risque d’être difficile pour le service francophone pionnier en matière de presse numérique.

D’un autre côté, Apple semble avoir du mal à convaincre un large public avec son service Apple Music (concurrent de Spotify et Deezer) et le concurrent de Netflix made in Apple longtemps envisagé reste toujours caché…

Seul iBooks semble un peu tirer son épingle du jeu aux USA.

Est-ce que iTunes restera l’unique grande succès d’Apple en matière de distribution de contenus numériques ?

Recommandations : les meilleures liseuses du moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.