tea ultra : le test complet

test liseuse tea ultraAprès le test de la très réussie Tea Touch Lux 3, c’est au tour de la Tea Ultra de passer entre mes mains. Maintenant que Pocketbook ne peut plus utiliser son propre nom, la marque a passé un partenariat avec « tea » (The Ebook Alternative) pour la commercialisation de ses liseuses.

La « Ultra » est donc une liseuse Pocketbook légèrement modifiée pour s’accorder avec les spécificités des librairies en ligne « tea » (Cultura, Cdiscount, Decitre, Chapitre.com, etc.).

Comme vous allez le constater, cette liseuse est surprenante à plus d’un titre. Tout d’abord, son écran est « spécial » pour ne pas employer un autre mot. Mais, surtout, c’est la présence d’un capteur photo qui surprend dès le déballage de la liseuse !

Je souhaite remercier les équipes de Tea qui m’ont permis de passer 3 semaines avec cette liseuse très surprenante. Comme vous allez le constater, c’est le test le plus long et le plus complet que j’ai pu faire pour une liseuse !

Packaging et emballage

boîte liseuse tea ultraLa liseuse est emballée dans une boîte qui est transparente sur la face apparente. La boîte mentionne qu’il s’agit là d’une « édition limitée » et qu’en supplément de la liseuse on trouve une housse de protection pour celle-ci.

L’intérieur de la boîte est fait dans une sorte de mousse qui protège bien la liseuse et sa housse de protection.

contenu boîte liseuse tea ultraC’est maintenant une habitude pour les liseuses, on ne trouve pas grand chose dans cette boîte à part un câble de chargement et une notice qui explique comment démarrer la liseuse.

Le mode d’emploi complet sera dans la bibliothèque de la liseuse, comme d’habitude.

C’est vraiment sympathique de pouvoir voir la liseuse dans la boîte et de fournir une housse avec la liseuse. On remarque que la boîte est plus volumineuse que pour d’autres liseuses.

Design et apparence de la Tea Ultra

La Tea Ultra est une liseuse conçue dans un plastique assez dur gris clair. Si le plastique semble très résistant, il a la fâcheuse manie d’être assez lisse, ce qui peut rendre la liseuse « glissante ». (mais, nous verrons qu’avec la housse ce problème ne se pose pas)

liseuse tea ultraSur la face avant, l’écran (6 pouces, tactile avec éclairage) occupe une bonne partie de la surface et 4 boutons sont accessibles sous celui-ci. Les 4 boutons sont juste signalés par un petit point en relief (j’espère que vous les voyez bien sur les photographies).

Ces boutons permettent respectivement (de gauche à droite) :

  • revenir à l’accueil
  • revenir à la page précédente
  • passer à la page suivante
  • accéder aux options

Mais, c’est surtout le dos de la liseuse qui est intriguant. En effet, c’est là que se trouve le capteur photo et une petit lumière qui fait office de flash.

capteur photo liseuse tea ultraOui, vous pouvez prendre des photos avec la Tea Ultra !

Ce qui est surprenant, c’est d’avoir placé le capteur photo en bas. En effet, c’est souvent là qu’on a les mains. Mais on verra ensuite comme se passe l’utilisation de cette fonctionnalité…

On remarque aussi que deux boutons sont disponibles de part et d’autre de la liseuse (sur les bords) : ils servent évidemment à tourner les pages.

Mais la tranche de l’appareil révèle encore quelque chose d’intrigant : on y trouve un port audio pour casque doté d’un jack 3,5mm. Il y a aussi un cache qui, une fois ôté, révèle le mort mini-USB et un port pour carte micro-SD.

port audio liseuse tea ultraliseuse tea ultraport micro-SDVous avez bien lu, on peut brancher un casque audio pour écouter de la musique… Mais pas seulement !

La première impression est déconcertante : on se retrouve avec 4 boutons en façade et 2 boutons au dos. On a aussi un capteur photo et un flash. En plus, il y a une prise audio.

Cette liseuse semble donc très polyvalente ! Avec un poids de 175 grammes, elle est aussi légère que les autres liseuses 6 pouces du marché.

Écran de la liseuse Tea Ultra

La liseuse est équipée d’un écran E Ink Carta de 6 pouces. Sa résolution est de 1024 x 758 pixels (soit 212 dpi).

Ecran accueil liseuse tea ultraSi la résolution est légèrement inférieure à celle d’une Kobo Glo HD ou d’une Kindle Paperwhite, on ne voit pas beaucoup de différence écran éteint (car avec l’éclairage en route c’est une autre histoire…).

L’écran est propre et les caractères sont correctement affichés. Je ne suis pas arrivé à distinguer de pixels sur cet écran ce qui est un bon point. L’écran étant tactile, je n’ai pas rencontré de problème à ce niveau : chaque appui est parfaitement reconnu et l’écran se rafraîchit très rapidement.

Bref, au niveau de la finesse d’affichage et du tactile tout fonctionne très bien. Par contre, quelque chose cloche en ce qui concerne l’éclairage.

Cet éclairage a quelque chose de déconcertant dans la mesure où il n’est pas uniforme et semble teinté d’une couleur jaune / orange. Pour vous donner une idée du rendu, on dirait parfois qu’on a une imitation d’un papier légèrement jaunis par le temps. Ce n’est pas forcément désagréable, mais je préfère avoir un rendu très blanc et qui procure un bon contraste. Mais ceci n’engage que moi.

Comme c’est difficile à voir, j’ai fait une photo qui compare cet écran avec celui de la Tea Touch Lux 3 (cliquez pour agrandir : la Tea Ultra est à gauche) :

Comparaison écran tea ultra, touch lux 3

Dans tous les cas, je vous conseille d’essayer de voir cet écran avec éclairage en vrai pour voir si cela vous gêne.

L’éclairage se gère par « cran » et il n’est pas possible de le régler aussi finement qu’avec une Kobo Glo HD (par exemple). Par contre, on trouve toujours une position qui convient bien et est agréable.

En dehors de cet éclairage aux teintes surprenantes, j’apprécie cet écran qui permet de lire des ebooks avec un très bon rendu des caractères.

Connectivité USB et Wifi

Lorsque l’on connecte par USB la liseuse Tea Ultra à un ordinateur, celui-ci la reconnaît comme une clé USB. Il est alors très facile de copier des ebooks sur la machine.

Bien sûr, il est aussi possible d’utiliser le logiciel Calibre pour transférer et gérer ses ebooks.

La connexion Wifi permet à la fois d’accéder à Internet via le navigateur intégré à la liseuse mais aussi de se connecter à la librairie intégrée.

Librairie

Cette liseuse de test est liée à la librairie de Cultura. Comme toujours chez les liseuses « tea » on vous invite à vous créer un compte et à le connecter à la liseuse.

tea librairie accueil culturaEnsuite, dès que vous êtes bien identifié chez Cultura, votre liseuse vous permet d’accéder directement à la librairie. On peut naviguer dans les différentes catégories.

La page d’accueil est bien faite et nous invite à consulter une sélection de livres récompensés par un prix littéraire en 2015 (Goncourt, Renaudot, Décembre, etc.).

Quatre grandes catégories sont disponibles dès l’accueil :

  • les nouveautés
  • les meilleures ventes
  • les livres gratuits (c’est toujours sympa !)
  • les petits prix

On peut rapidement faire le tour des catégories mais aussi utiliser le moteur de recherche pour trouver un livre en particulier.

tea librairie cultura catégoriesAu niveau de la navigation, le seul regret est que les boutons physiques ne puissent pas être utilisés pour passer les pages de libres.

Ensuite, lorsqu’on veut télécharger un livre il faut l’ajouter au panier. Cela permet, comme sur un site e-commerce, d’acheter plusieurs livres en même temps.

Quand on a terminé de faire des emplettes, on a plus qu’à appuyer sur le panier pour terminer. On suit les instructions, on paie et on télécharge les livres.

La librairie est simple d’utilisation et ne devrait pas poser de problème.

Interface de la Tea Ultra

Ecran accueil liseuse tea ultraL’interface de la Tea Ultra est presque identique à celle de la Tea Touch Lux 3 (vous pouvez lire mon test ici).

On trouve beaucoup (mais alors beaucoup) d’options sur cette liseuse. Il est donc un peu difficile de s’y retrouver au début.

Heureusement, le principal est accessible très simplement. Ainsi, sur l’écran d’accueil on a tout de suite accès à la bibliothèque, la librairie et les derniers livres lus.

Par contre, il faut appuyer sur les « deux traits » du bas pour avoir l’ensemble des fonctionnalités ce qui est loin d’être intuitif au début. Mais, on fini par s’y faire très vite.

fonctionnalités et options liseuse tea ultraVoici les fonctionnalités disponibles :

  • appareil photo( voir plus loin pour son utilisation)
  • bibliothèque
  • calculatrice
  • dictionnaire
  • documents (permet de scanner et de reconnaître les caractères d’un texte – voir plus loin)
  • Dropbox : permet d’accéder à des fichiers dans le « cloud »
  • galerie photo : pour voir les photos
  • horloge
  • calendrier
  • lecteur audio : permet de lire des fichiers audios – la qualité du son n’est optimale mais cela peut dépanner en particulier si on a des livres audio
  • librairie
  • navigateur Internet : peut servir pour une consultation occasionnelle mais pas pour
  • naviguer sur internet tous les jours
  • notes
  • pocketnews : permet de lire des flux RSS de sites
  • Scanner ISBN : j’y reviens un peu plus loin
  • scribble : un outil pour faire des « gribouillages »
  • jeux : solitaire, sudoku, échecs

Ceci n’est qu’un aperçu de ce que propose la liseuse car les options sont beaucoup plus nombreuses.

On peut noter la présence d’un outil qui permet de gérer différents profils de lecture : c’est intéressant si vous partagez la liseuse avec votre conjointe ou votre conjoins.

Il y a donc un « Scanner ISBN ». Cet outil utilise l’appareil photo pour scanner un code barre et lancer une recherche sur Internet. Cette fonctionnalité marche bien cependant elle s’avère très limitée pour deux raisons :

  • la liseuse n’a pas de connexion 3G, donc on doit l’utiliser dans un endroit qui a le Wifi. Maintenant que de nombreuses grandes surface propose un accès Wifi cela peut fonctionner, mais pas dans tous les cas
  • la recherche est effectué sur Google alors que je pense qu’il aurait été préférable de lancer la recherche sur la librairie intégrée dans la liseuse (Cultura sur mon modèle de test)

Globalement, on a de quoi faire avec cette liseuse et les options sont nombreuses.

Lecture sur la liseuse Tea Ultra

Maintenant que le tour de la liseuse a été fait, on peut passer à la lecture sur cette Tea Ultra.

tea ultra texte sur écranL’expérience est plaisante, dans la lignée de celle de la Tea Touch Lux 3. L’écran est bon et le contraste est très correct grâce à l’écran Carta.

Les boutons (à la fois ceux en façade et ceux situés à l’arrière) sont pratiques et permettent de tourner les pages très rapidement. Finalement c’est plutôt une bonne idée d’avoir mis des boutons à l’arrière de la liseuse.

option de lectureoption de texte liseuse tea ultraLes options de personnalisation du texte sont nombreuses : on peut modifier la taille des caractères, la police de texte utilisée, l’espace entre les lignes, les marges, etc. C’est complet et on trouve nécessairement quelque chose qui nous convient.

Choix police de caractères liseuse tea ultraComme je l’ai déjà signalé, le tactile répond bien.

En fait, c’est cet écran éclairé à la couleur jaunâtre qui laisse une impression mitigée sur la lecture même si, au final, cela ne gêne pas vraiment la lecture en elle-même.

Appareil Photo et OCR (reconnaissance de texte)

Une caméra est présente sur cette liseuse ce qui veut dire qu’on peut l’utiliser pour prendre des photos.

Bien sûr, les photos ne s’affichent pas en couleur, mais il est toujours possible de les récupérer en branchant sa Tea Ultra à un ordinateur. Vous pourrez alors les copier et coller comme n’importe qu’elle photographie numérique.

Malgré le flash, je n’ai pas trouvé la qualité renversante. On peut comparer les photos à celles prises par un smartphone d’entrée de gamme à 50€ – 100€. Bref, ce n’est pas génial, mais si les conditions lumineuses sont bonnes cela peut dépanner.

Le petit truc marrant c’est la prévisualisation avant la prise de la photo : celle-ci est en noir et blanc et plutôt réactive mais donne un effet cartoon amusant.

L’autre grande fonctionnalité c’est la possibilité de créer des documents textes à partir de photographies. L’idée est que vous pouvez photographier une page de livre et la passer dans un traitement de reconnaissance de caractères (OCR).

Après quelques tests on se rend vite compte de plusieurs choses :

  • la qualité du texte reconnu est variable (du correct à l’incompréhensible) en fonction de la qualité de la photo et de la page « scannée »
  • le temps de traitement est parfois long

Cette fonctionnalité et certes un petit plus, mais c’est loin d’être totalement fonctionnel. Bref, c’est plus un gadget qu’autre chose.

Synthèse vocale (text-to-speech)

La Tea Ultra dispose d’un port casque audio qui permet d’écouter de la musique au format MP3. Mais, elle peut aussi lire un texte via un système de synthèse vocale !

synthèse vocale (text-to-speech- liseuse tea ultraLorsque vous lisez un ebook, vous pouvez lancer la fonction de lecture du texte. Pour cela, il faut sélectionner la voix que vous souhaitez (français, anglais, etc.) et la vitesse de lecture.

Ensuite, cela démarre. C’est assez surprenant au début mais on s’y fait au bout de quelques minutes.

Cette fonction est à la fois décevante et convaincante.

Elle est décevante car la voix reste synthétique et les pauses qu’elle réalise entres les mots ou pour marquer la ponctuation restent artificielle. D’autre part, j’ai noté des grésillements un peu désagréables lors de l’utilisation de cette fonction, mais c’est peut-être du à mon casque audio (qui est assez ancien).

Je n’ai pas pu comparer avec une autre solution du même type, mais je suis globalement agréablement surpris par le rendu de la voix.

Ce « text to speech » est quand même une solution très intéressante dans certaines situations (voiture, difficultés à lire le texte, etc.). J’ai aussi remarqué qu’on s’habitue assez facilement à tous ces petits défauts.

Cette fonction de synthèse vocale est donc la bienvenue et je pense qu’elle pourra intéresser pas mal de monde.

Lecture des PDF

La lecture des PDF est bonne sur cette liseuse. Elle propose un rendu intéressant et affiche rapidement les PDF.

On peut utiliser deux doigts pour zoomer le document et dézoomer en « pinçant » l’écran avec la fonction « pinch to zoom ».

Fonction pinch to zoom

Fonction pinch to zoom

Comme, il manque la couleur et que le gros documents chargés en image peinent un peu à s’afficher, on ne peut pas dire que le rendu soit parfait.

Mais, c’est une très bonne prise en charge des PDF que propose cette Tea Ultra.

Housse de protection

La housse de protection est fournie avec la liseuse. La matière est très dure mais la housse ne recouvre pas l’ensemble de la liseuse.

housse de protection pour liseuse tea ultraIl s’agit donc seulement d’une protection pour le dos et l’écran.

Son mode de fixation est original car elle semble aimantée. Cela lui permet de tenir au dos de la liseuse sans avoir besoin de l’accrocher. Une fois qu’elle est fixé à la Tea Ultra, la prise en main est très bonne et permet d’enlever le côté « glissant » du plastique. C’est un très bon point.

Le problème c’est que lors de certaines manipulations de la liseuse elle a un peu tendance à bouger. Je pense que si on la glisse dans un sac, cela pourra aussi un peu bouger même si ce cas ne se présentera pas souvent.

Au final, c’est sans grande importance puisque cette housse est fournie avec la liseuse et protège bien l’écran.

Il y a un petit plus sympathique avec cette protection : lorsqu’on referme et rabat la protection sur l’écran, la liseuse passe en veille. Si on l’ouvre elle sort de veille. Par contre, lorsqu’elle reste en veille longtemps, on est quand même obligé d’appuyer sur l’interrupteur pour la remettre en route.

Spécifications techniques

Voici les spécifications techniques de cette liseuse Tea Ultra :

  • Écran : E Ink Carta – 6’’ (15,24 cm) – 758 x 1024 pixels, 212 dpi
  • Processeur : 1 Ghz
  • Mémoire RAM : 512 Mo
  • Stockage Interne : 4 Go
  • Connectivité : Wifi, USB
  • Extension pour carte micro-SD
  • Sortie casque audio
  • Caméra 5 Megapixels avec autofocus et flash
  • Text-to-speech (synthèse vocale)

Voici les formats supportés : epub drm, epub, pdf drm, pdf, fb2, fb2.zip, txt, djvu, htm, html, doc, docx, rtf, chm, tcr, prc (mobi), jpeg, bmp, png, tiff et mp3.

Niveau format d’ebooks, cette liseuse est très complète. Néanmoins, il serait temps que Pocketbook/tea ajoute le support des formats pour bandes dessinées CBR et CBZ.

Lecture et ressenti

Cette Tea Ultra est la liseuse la plus fournie en matière de fonctionnalités que j’ai pu tester jusqu’à présent.

Je n’ai pas eu de problème avec la lecture en dehors de la couleur un peu étrange de l’écran. Cette teinte jaune/orange m’a déplu, mais c’est peut-être parce que je suis habitué à une couleur plus blanche.

En dehors de ce point particulier, les fonctionnalités offertes par cette Tea Ultra sont intéressantes. Je pense quand même que la caméra ne sert pas à grand chose. En tout cas la reconnaissance de caractère ne m’a pas parue très fiable.

Par contre, le text-to-speech est assez sympa. C’est, en tout cas, une assez bonne surprise.

Au final, cette liseuse convient parfaitement pour lire les ebooks.

Conclusion

test liseuse tea ultraAvec son support des PDF et sa fonctionnalité text-to-speech, cette liseuse Tea Ultra possède quelques atouts face à la concurrence.

Cependant, son principal argument marketing est la caméra et le système de reconnaissance de caractères. A ce niveau, je pense que le contrat n’est pas rempli.

En clair : si vous cherchez une liseuse pour lire, vous pouvez jeter un œil à la Tea Ultra. Le fait que la housse soit fournie fait que le prix est finalement pas si mal. De plus, vous aurez des tas d’options qui pourront vous détendre : caméra pour prendre des photos, lecteur MP3 (avec une carte SD pourquoi pas y stocker des livres audio), text-to-speech, etc.

Néanmoins, si vous êtes un peu court niveau budget, je pense que la Tea Touch Lux 3 fait aussi bien l’affaire pour 30€ de moins. L’écran m’a aussi semblé plus convainquant sur la Touch 3.

On peut trouver cette liseuse Tea Ultra à 135,99€ dans de nombreuses boutiques et sur Internet : Cultura, Decitre, Chapitre.com, France Loisirs, etc.

13 réflexions au sujet de « tea ultra : le test complet »

  1. Le , claude arquin a dit :

    Merci Nicolas pour ce test très complet; en effet pas mal de fonctionnalités en plus qui la font sortir des sentiers battus surtout avec une possibilité d’extension carte micro SD de 32GO. Bon à voir l’utilité de certaines comme l’appareil photo….je crois qu’il manque juste une chose dans l’article, c’est le prix qui je crois tourne à 149,99 euros chez Decitre et Cultura housse comprise. Un bon rapport qualité prix si on s’habitue à ce jaune de l’affichage écran.

    • Le , Nicolas a dit :

      Merci pour cette remarque, j’ai ajouté le prix à la fin de l’article.

  2. Le , cricriwa a dit :

    Bonjour, Un Grand Merci pour ce beau test effectué sur la Tea Ultra, complet à tout point de vue, j’ai perso opté pour la Lux 3, et je pense avoir bien fait car le ton jaunâtre m’aurait déplu. Je préfère le ton bien blanc. En tout cas pour les futurs acheteurs ça valait la peine d’attendre ce test. Bravo à vous

  3. Le , mordim a dit :

    bonjour,
    Je trouve que l’écran jaunâtre est moins agressif que le blanc dans la pénombre, mais peut-être est-ce en rapport avec le fait que je suis sensible aux éblouissement.
    Certains ont critiqué la puissance de l’éclairage, ils ont raison car je le met systématiquement à fond et c’est parfait alors que sur ma kobo je ne dépassait jamais le 30%.

  4. Le , Lau a dit :

    Bonjour
    Je ne trouve pas un point dans l’essai : puisqu’il y a une prise casque, est-ce qu’on peut écouter des audio-livres ? Merci !

    • Le , Nicolas a dit :

      S’ils sont au format MP3 cela ne pose pas de problème a priori.

  5. Le , Sylvia Alers a dit :

    Merci pour un tres bon article. J’ai achete une liseuse tea Ultra base sur votre recommandation, et j’en suis tres satisfaite. J’ai cherche depuis a peu pres une annee une liseuse avec TTS francais qui etait capable d’utilizer les eBooks epub DRM (dont iPad playBooks ou iBooks n’est pas capable (j’utilisais voiceover francais avec les livres avec protection signature numerique-digital watermarking)). Le TTS de cette liseuse tea Ultra marche meme parfois (s’il n’ya pas d’entete chaque page) avec les eBooks PDF. J’ai quand meme pas reussi a me connecter a mon compte Dropbox. J’utilise cette liseuse hors de la France, au Canada.

    • Le , Sylvia A. a dit :

      le 14 fevrier 2017
      Dropbox fonction tres bien maintenant. J’aime aussi le capacite d’ajouter un deuxieme Adobe ID en plus de l’ancien Adobe ID pour garder acces aux livres que j’ai achete/transfere avec mon ancien ordinateur (etant donne q’Adobe m’a force de creer un deuxieme Adobe ID quand j’ai accede Adobe Digital Editions d’un nouveau laptop)

  6. Le , NORGUET a dit :

    Est ce que cette liseuse pourrait convenir à une personne agée malvoyante. la fonction audio est elle simple d utilisation à l’heure actuelle cette personne utilise son lecteur cd pour des livres audios Merci de votre réponse

    • Le , Sylvia A. a dit :

      Le fonction audio de lecture du texte francais a des controles qui aparaissent sur l’écran tactile pareille a un lecteur CD. En plus, avant de commencer la lecture (sous le menu
      Parametres,
      Langues/Language,
      Synthese vocale et OCR
      ) on peut choisir la vitesse (et Francais, Allemand, ou Anglais)
      Pourtant, dans les les livres ou il-y-a des pages d’illustrations, la lecture s’arrete et je trouve que il faut utiliser les boutons « page » pour avancer au dela les illustrations et recommencer le fonction audio de lecture du texte.

  7. Le , C. a dit :

    Bonjour,

    Je suis moi aussi à la recherche d’une solution simple pour personne âgée malvoyante. Cette liseuse conviendrait-elle ou faut-il attendre que la kobo s’y mette ?

    LC

  8. Le , pellegrini a dit :

    Bonjour Merci pour ce test!! j ‘étais très satisfaite de la touch lux 3 mais après un choc je dois en acheter une nouvelle… les fonctionnalités de celle-ci, la prise Jack en particulier, me plait bcp mais certains avis d’acheteurs laissaient entendre des plantages divers et variés qu’en ait il ? Merci de votre réponse ..l’appareil photo n’est pas pour moi un muste loin de là mais lire ét écouter de la musique en même temps ou être en voiture et reprendre a lecture en audio je trouve ça génial !!

  9. Le , Nicolas B a dit :

    Liseuse HS au bout de 2 mois.
    Le SAV n’a pas couvert disant qu’il y avait eu un impact sur l’écran (ce qui es faux).
    Bref j’ai eu l’impression de me faire voler de 130€.
    N’est pas fiable, auparavant, j’avais eu une KOBO de la FNAC qui a été beaucoup plus mal traité et qui a duré plus de 3 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *