Bookeen reprend la librairie Nolim qui ferme le 28 mai 2018

bookeen nolim liseuseComme vous le savez, Nolim était une marque de Carrefour dont toute la technique repose sur le savoir-faire des Français de chez Bookeen.

Via un communiqué de presse Bookeen a annoncé travailler avec les équipes Carrefour pour assurer la pérennité du matériel Nolim.

Voici le texte envoyé :

Bookeen a pris acte de la décision de Carrefour de se réorganiser et de se désengager du projet Nolim de lecture numérique. Dans ce contexte, notre unique et seule priorité, en tant qu’opérateur de la solution Nolim, est l’intérêt des utilisateurs qui nous ont fait confiance.

Ainsi nous travaillons avec les équipes Carrefour pour trouver la solution qui préservera au mieux cet intérêt. Plus de détails seront fournis ultérieurement aux utilisateurs Nolim.

Les utilisateurs de liseuses Nolim ont donc reçu un email leur indiquant que la librairie numérique Nolim cessera de fonctionner le 28 mai 2018.

On peut dire que Carrefour n’a pas traîné !

La bonne nouvelle c’est que cet email explique comment les utilisateurs peuvent migrer vers le service Bookeen, identique au précédent.

C’est donc une excellente chose puisque les utilisateurs satisfaits d’une liseuse Nolim pourront continuer de faire leurs achats directement depuis leur machine de lecture préférée.

liseuse nolim ouverteS’il semble que Bookeen n’ait pas été au courant des intentions de Carrefour, on ne peut qu’applaudir face à leur réactivité pour maintenir la continuité du service de lecture Nolim.

L’entreprise Bookeen a donc clairement l’intention de ne pas laisser tomber les utilisateurs et lecteurs qui utilisent un appareil Nolim.

Pour mémoire, la dernière liseuse Nolim sortie en 2017 est déjà disponible chez Bookeen sous le nom de Bookeen Saga :

> Lire le test de la liseuse Bookeen Saga

PS : merci à Louis pour l’info.

Une réflexion au sujet de « Bookeen reprend la librairie Nolim qui ferme le 28 mai 2018 »

  1. Le , dedalus a dit :

    « Wikimedia
    Le scénario d’une absorption de Carrefour par le géant américain du e-commerce Amazon n’est pas farfelu du tout. Des gérants d’actifs se sont déjà penchés sur l’hypothèse. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *