Livres et ebooks : une bonne année 2014 pour les USA

USAAlors que dans la plupart des pays, le marché du livre souffre actuellement, aux USA tout va pour le mieux !

Ainsi, l’Association des Éditeurs Américains (AAP : Association of American Publishers) vient de sortir les derniers chiffres de l’économie du livre aux États-Unis.

Sur les 5 premiers mois de l’année 2014, la croissance du marché est de 3,9%. Les ventes de livres sont toujours portées par les livres pour enfants et pour les jeunes adultes. Ils semble que les enfants et adolescents Américains soient devenu assez friands de ce genre de lecture.

La lecture pour les jeunes adultes est souvent portée par des sorties cinéma. La sortie du film Divergent et le succès de la série des Hunger Games ne sont peut-être pas étranger à ce regain d’intérêt…

Le revenu pour l’industrie est estimé à 2,652 milliards de dollars pour les cinq premiers mois de l’année 2014. Pour la même période de 2013, il était de 2,553 milliards.

Au niveau des ebooks, il est intéressant de noter que se sont les livres pour enfants et les livres religieux qui ont tirés les ventes vers le haut. On notera aussi que les livres audios se portent très bien.

Finalement, et une fois de plus, les USA ont montré qu’il était possible de renouer avec la croissance. En laissant les bons livres pour le bon public et en investissant dans les nouvelles technologies (ebooks et audio-book), ils réussissent à déjouer tous les pronostiques.

Il semble donc que cette année 2014 finisse par être un bon cru aux USA !

Source : TheBookseller

4 réflexions au sujet de « Livres et ebooks : une bonne année 2014 pour les USA »

  1. Le , arquin a dit :

    Juste une petite constatation, je suis allé 2 fois au Canada où vit mon fils et j’ai remarqué dans le métro de Montréal que pratiquement tous les lecteurs jeunes ou « âgés » utilisaient une liseuse et non un livre papier pour s’occuper, bien que les jeunes soient plutôt branchés musique comme chez nous. Mais c’est vrai que la mentalité et l’accès aux livres numériques est plus en avance chez nos cousins. Un petite explication qui n’est pas superflue: essayez de tourner les pages de votre livre papier avec des gants ou moufles avec une température de – 20° et vous aurez peut-être aussi une des raisons de ce choix.

    • Le , Nicolas a dit :

      Excellent, je n’avais jamais pensé à ce problème de température !
      Cela peut expliquer pourquoi les Canadiens sont friands de lecture numérique. Ou alors, peut-être est-ce parce que nous français n’aimons pas le changement ?

  2. Le , Paulo a dit :

    C’est surtout qu’au US un format romans coute à peine plus cher qu’un livre de format poche en France ce qui est énormément avantageux.
    En France c’est le contraire, lire coute très cher et ce n’est plus un loisir accessible à tout le monde ce qui n’est pas normal car un livre se doit d’être accessible autant pour un pauvre que pour un riche.
    Ajouter à ça l’ex ministre de la culture qui a enfoncé encore plus le clou en imposant des frais de ports aux livres, commander un livre quand on habite un petit village ça devient carrément du luxe.
    On tue petit à petit le marché du livre en France, pas étonnant quand on vois pleins de gens qui disent que s’ils achètent une liseuse c’est surtout un peu pour pirater.

    • Le , Nicolas a dit :

      Oui l’accès à la culture est trop cher en France ! Surtout les livres où on a de plus en plus de mal à sortir 15€ ou 20€ pour la dernière nouveauté de son auteur préféré…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *