L’iPad perd toujours du terrain

evolutions-ventes-ipadComme tous les trimestre, les résultats financiers de la société d’Apple viennent d’être annoncé. Et, comme régulièrement depuis des mois, l’iPad est en baisse.

C’est une information importante car l’iPad est le principal appareil de lecture d’ebook d’Apple. Les utilisateurs de la tablette tactile de « la pomme » utilisent l’application iBooks pour acheter et lire des livres numériques.

Donc, si les ventes d’iPad ne sont plus aussi bonnes qu’avant, c’est les ventes d’ebooks qui risquent de prendre du plomb dans l’aile !

Ainsi, 13,2 millions d’iPad se sont vendus au premier trimestre 2014 contre 14,6 millions pour la même période en 2013.

Tout ceci semble une goutte d’eau pour Apple, mais il faut se souvenir que les ventes d’iPad étaient de 17 millions d’unités au premier trimestre 2012. L’iPad se vend donc de moins en moins bien ! (source)

Pour se rassurer Apple indique que l’iPad est vrai succès dans le monde de l’éducation avec 85% de parts de marché. Pourtant, certains appareils qui semble moins attractifs, comme le Chromebook, se vendent mieux sur ce marché… (source) Car Apple ne dit pas tout ! Certes, ils ont 85% de parts de marché sur les tablettes tactiles. Mais les écoles Américaines achètent aussi en grande quantité d’autres appareils high-tech pour fournir à leurs élèves comme des ordinateurs portables.

De plus, le principal concurrents du secteur de la tablette ne vient de proposer un programme de ventes spécial aux écoles que depuis novembre 2013 (avec un bon prix sur la tablette Nexus 7 et sur la Samsung Galaxy Tab). C’est donc assez facile de dominer un marché qui n’a pas ou peu de concurrence. Mais force est de constater que ce sera encore plus difficile pour Apple dans un an ou deux…

Donc, la position d’Apple vis à vis de l’iPad n’est pas forcément confortable et il y a fort à parier qu’en interne les responsables se posent sérieusement quelques questions.

Car si les consommateurs se détournent de l’iPad, il y a fort à parier qu’ils risquent aussi de se détourner de iBooks et donc acheter moins de livres via le service d’Apple.

C’est donc une partie de la stratégie d’Apple sur le livre numérique qui peut s’écrouler !

La (très) bonne nouvelle, c’est que le piège des ebooks Apple (rappel : un livre acheté chez Apple ne peut être lu que dans une application Apple) pourrait bien disparaître avec l’iPad d’ici quelques années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *