La fiction interactive : l’ebook du futur ?

fiction interactive françaisJusqu’à présent, l’ebook s’est contenté d’imiter le livre papier sans prendre en compte certains aspects techniques possibles. Pourtant, une nouvelle tendance venue du smartphone pourrait bien faire changer rapidement les choses…

On connaît l’ebook qui est une version numérique d’une œuvre papier. On parle d’ailleurs en français de livre numérique.

Mais, depuis déjà des dizaines d’années, il existe une forme de fiction numérique qui fait son grand retour : la fiction interactive.

Aux origines de la fiction interactive

Appelée « Interactive Fiction » en anglais, il s’agit d’une histoire avec laquelle on peut interagir.

À l’origine, et contrairement à un livre dont vous êtes le héros, il ne s’agit pas seulement d’embranchement dans l’histoire, mais bien d’une nouvelle forme de fiction créée pour divertir les utilisateurs des premiers ordinateurs.

Il faut souligner que cela ressemblait le plus souvent beaucoup plus à des jeux vidéos. On peut citer des titres comme Zork ou Bureaucracy.

jeu zork fiction interactiveL’utilisateur devait lire le texte qui s’affichait sur son écran et taper les actions à faire pour faire avancer l’histoire. On pouvait parler à des personnages ou se déplacer sur la « carte » (le plus souvent une ville ou un labyrinthe).

À la fin des années 80, ce genre de jeu fini par quasiment disparaître. Les joueurs se sont alors tournés vers des jeux vidéos avec des graphismes plus réalistes.

Mais, une version différente de la fiction interactive fait son retour depuis quelques années sur les smartphones

Le retour de la fiction interactive sur smartphones

Petit à petit, un marché de niche devient de plus en plus gros : la fiction interactive pour smartphone.

De plus en plus d’éditeurs lancent des applications qui racontent à leurs utilisateurs de petites histoires.

La particularité de ces applications c’est que leur utilisateur a des actions à effectuer pour faire avancer l’histoire.

En fonction des applications et des histoires, il peut s’agir d’une action simple comme appuyer sur un bouton pour faire avancer l’intrigue. C’est le cas, par exemple, de l’histoire « The Patient » sur l’application iPhone « Cliffhanger chant stories ».

Comme on l’aperçoit sur la vidéo, l’histoire nous présente une discussion sous la forme d’une fausse interface SMS. On peut alors appuyer sur un bouton pour voir le message suivant.

Ce principe très simple permet d’impliquer l’utilisateur.

Mais, parfois, le lecteur a aussi des choix à faire avec des boutons qui permettent de développer l’histoire de différentes manières.

Dans certains cas, les applications proposent beaucoup d’illustration, des sons et même des vidéos.

Des outils pour les créateurs et gagner de l’argent

Depuis 2016, le marché de ce type de fiction explose et les applications qui proposent des contenus interactifs sont nombreuses : Episode, Yarn, Choices, What’s your story, etc.

Bien souvent, il ne s’agit que d’histoires en anglais et le marché français n’est pas encore couvert.

Pour alimenter ces applications en contenus, il est nécessaire de trouver des créateurs (écrivains?) d’histoires.

L’application Episode a choisi de se reposer sur deux types de créateurs : les professionnels qui travaillent pour l’entreprise qui a développé le logiciel mais aussi les utilisateurs eux-mêmes qui peuvent écrire et publier leurs histoires depuis l’application.

application Episode fiction interactive

L’application Episode et ses illustrations pour ados

Les auteurs des histoires et des applications gagnent ensuite de l’argent avec de la publicité.

Il peut s’agir d’un bandeau de pub qui s’affiche dans un coin de l’écran ou d’une publicité pleine page qui vient parfois interrompre l’histoire.

Ces applications étant le plus souvent destinée aux jeunes adultes et aux adolescents, elles n’utilisent que rarement des modèles de paiements ou d’abonnements.

Cependant, on peut trouver des exceptions comme Tap (achats d’histoires dans l’application) ou Hooked (abonnement mensuel).

Il semble donc qu’il y a clairement de l’argent à gagner pour les créateurs avec ce nouveau genre de fiction.

Est-ce le futur de la fiction numérique ?

Clairement, ce n’est pas un genre qui est amené à remplacer les versions numériques des livres papier.

Cependant, la fiction interactive sur smartphone est intéressante à plus d’un titre.

Tout d’abord, les histoires sont courtes, faciles à lire et disponibles dans les app store (Google Play, Apple et Amazon).

Non seulement le média est adapté au support avec du texte facile à lire, des images (et parfois de la musique ou des vidéos), mais les histoires sont courtes.

Parfois, une intrigue peut être complétée en une dizaine de minutes. Cela permet donc d’utiliser son smartphone durant de petites pauses toute la journée et d’avoir terminé la « lecture » à la fin de la journée.

On peut donc lire quelques phrases de temps en temps et ce type de divertissement demande moins d’attention qu’un épisode de série TV ou qu’un jeu vidéo.

Certaines applications comme Episode permettent même aux utilisateurs de créer leurs histoires ce qui permet de créer et une communauté autour des contenus et du logiciel.

Enfin, il y en a pour tous les goûts.

Par exemple, l’application Yarn s’est spécialisée dans la création d’histoire d’horreur dans un format proche du SMS. Une niche qui semble particulièrement plaire aux ados qui aiment se faire peur.

La fiction interactive audio ?

Si, pour le moment, la fiction interactive semble surtout destinée à un public jeune utilisateur de smarpthone, l’arrivée des enceintes connectées dans les maisons – comme Echo ou Google Home – pourrait changer les choses.

Des entreprises très récentes comme https://www.selectastory.com/ travaillent déjà pour amener des fictions interactives à commandes vocales.

L’auteur est payé pour le moment directement par Amazon en fonction de l’usage fait de son histoire (plus elle est écoutée et plus il gagnera de l’argent).

A terme, il devrait être possible pour l’auteur de vendre directement son histoire sur l’enceinte connectée comme c’est le cas pour les livres audios classiques.

La fiction interactive fait donc son grand retour et cela ne semble pas près de s’arrêter !

La fiction interactive en France ?

adrénalivreOn vient de voir que les contenus sont surtout en anglais. Cela semble évident, car le marché est encore faible et l’anglais est la langue la plus lue dans le monde.

Pour le français, on peut noter quand même l’application Adrénalivre (Google Play, App Store) qui propose des fictions interactives dans la langue de Molière.

Readiktion (Google Play, App Store) édite aussi le même genre d’histoires.

Donc le concept perce aussi petit à petit en France et c’est aussi bien !

En France, on a aussi des applications qui s’apparentent plus aux livres dont vous êtes le héros. On peut citer l’application « Below » éditée par les Editions Walrus (fermées depuis).

Il y a aussi « Enterre-moi, mon amour » qui repose sur le même principe.

Si vous connaissez d’autres exemples, n’hésitez pas à laisser un commentaire en bas de l’article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.