Apple et la censure : cette fois c’en est trop !

la femme livre censure appleCatastrophe chez Apple, un livre vient d’être proposé à la vente sur iBooks, les exécutifs d’Apple sont furieux : on voit des seins sur la couverture du livre, ils n’ont jamais vu de seins ! Pris de panique, ils décident de retirer le livre de leur boutique !

Si cette caricature vous amuse, sachez que c’est malheureusement à peu près ce qui s’est passé. En effet, les Editions Des Équateurs viennent de proposer à la publication de livre « La Femme » de Bénédicte Martin (image de la couverture du livre en illustration).

Et cette fois, trop c’est trop !

Non seulement, Apple fourni ses ebooks de la manière la moins interopérable du monde (il faut forcément un produit Apple pour lire les livres bourrés de verrous numériques), dans un format douteux plagiant sans vergogne le format ouvert EPUB, mais lorsque vous achetez un livre vous n’en êtes pas non plus vraiment propriétaire (puisque de toute façon il ne fonctionnera pas en dehors de l’eco-système Apple) !

Si avec toutes ses restrictions Apple était capable de faire mieux que les autres au niveau de la liberté de publication. Mais, en fait c’est exactement le contraire ! Apple est le pire de tous les libraires numériques.

Voici les derniers évènements qui ont marqué le « libraire » Apple auxquels ont peut rajouter l’évènement dont je parle dans cet article :

Apple est en justice aux États-Unis pour avoir manipuler les prix des livres au détriment du lecteur ! (A lire ici)

Apple a censuré des milliers de bandes dessinées françaises ! (A lire ici)

Apple a censuré un livre pour le simple motif que le mot « Amazon » était écrit dedans ! (A lire ici)

Et pour ceux qui me disent « Oui mais c’est les USA, ils sont puritains, etc.« , je réponds « Non, c’est faux« .

Non seulement, les autres acteurs du numériques américains font mieux en matière de liberté d’expression et de publication (y compris Amazon, qui n’a pas été toujours tout blanc : on y trouve le livre de Bénédicte Martin, avec les seins nus sans problème), mais les États-Unis est aussi le pays des initiatives comme Le club des femmes qui apprécie lire des livres seins nus !

Donc, j’ai été plutôt cool avec Apple ses dernières années. J’ai pensé à tord que cette entreprise allait se moderniser (à l’image de ses produits). Mea culpaje recommande maintenant à tout le monde d’éviter les produits de cette marque pour tout ce qui concerne la lecture.

Achetez une vraie liseuse chez des vrais marchands qui respectent les auteurs et les lecteurs.

Une réflexion au sujet de « Apple et la censure : cette fois c’en est trop ! »

  1. Le , Lucien a dit :

    D’un autre coté la politique commerciale d’Apple est suffisamment connue pour qu’il soit difficile de plaindre ceux qui se font piéger par cette marque…….ça ne viendrait pas à l’esprit de nombre d’entre nous d’être clients chez eux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *