Abonnement Kindle : la fin de l’illimité ?

Abonnement KindleSuite aux remarques faites par Laurence Engel (Médiatrice du Livre), le service de lecture illimitée Kindle Unlimited change et s’appelle maintenant Abonnement Kindle.

Le problème soulevé par la médiatrice du livre est celui de la rémunération des éditeurs. Ainsi, pour faire simple, Amazon ne peut plus imposer une rémunération aux éditeurs de livres, c’est à eux d’imposer le prix qu’ils souhaitent facturer à Amazon (un prix à la page lue).

Au final, Amazon a publié sur son site l’argent qu’il reverse aux éditeurs :

Détail prix page abonnement kindleVous pouvez accéder à tous les détails sur cette page.

Maintenant il est clair que c’est la fin de l’illimité : avec un abonnement à 9,99€ (voir ici les conditions), Amazon ne peut pas entrer dans ses frais si l’utilisateur lit des centaines de pages de l’Encyclopédie Universalis chaque mois (car c’est facturé 10 centimes d’euros la page à Amazon !).

Amazon a donc mis en place un système basé sur des unités de consultation :

Note à l’attention des clients résidant en France métropolitaine : à la suite des recommandations du Médiateur du livre concernant les services de lecture de livres numériques par abonnement, le programme d’Abonnement Kindle est désormais basé sur un système d’achat d’unités de consultation, mutualisées entre les abonnés résidant en France métropolitaine. Selon ce modèle :

  • les éditeurs établis en France fixent un prix public par unité de consultation (ex : par page) pour leurs titres disponibles dans l’Abonnement Kindle.
  • les abonnés s’acquittant du prix de l’Abonnement Kindle bénéficient de crédits de consultation. Ces crédits de lecture sont mutualisés entre tous les abonnés résidant en France.
  • si le montant cumulé des crédits de lecture effectivement consommés dans le mois excède la somme globale des abonnements acquittés par les abonnés établis en France au cours de la même période, le prix de l’abonnement pourra être révisé, dans les conditions prévues à l’article « Modification du Programme ».

(lire ici)

Cela signifie que vous pouvez épuisez tous vos crédits durant le mois et que vous devrez payer un peu plus.

Si c’est le cas, vous devrez attendre le renouvellement de l’abonnement au mois suivant pour recommencer à utiliser le service à son tarif normal. Mais pour cela il faudrait que tous les abonnés se mettent à lire tous ensemble des pages très chères en grande quantité car les crédits sont mutualisés pour tous les abonnés.

Amazon a clairement mis au point un système visant à limiter les dégâts et – surtout – à ne pas bloquer la lecture.

Si je comprends parfaitement les recommandations et les causes de ce changement, je pense que les lecteurs pourraient être surpris par ce système. Certains ne manqueront pas de dire (avec un peu de mauvaise fois) que le France empêche les gens de lire ou en tout cas cherche à mettre toujours plus de barrières à l’accès à la culture…

Heureusement, si on lit essentiellement des romans, il faudrait que tous les abonnés soient de très très gros lecteurs pour arriver à une facturation plus importante sur un mois !

En pratique, ce n’est pas tout à fait la fin de l’illimité…

De plus, en raison du grand catalogue de titres disponibles en anglais qui viennent s’ajouter à ceux en français, cet abonnement Kindle reste très intéressant pour tous les amateurs de lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *