Vidéo de la liseuse pour musiciens GVIDO

liseuse GVIDO pour musiciensLa « liseuse » GVIDO est intrigante. Mais avec un prix d’environ 1 700 €, on n’a pas toujours la possibilité de l’acheter pour la tester. Reste qu’avec ses deux écrans gigantesque de 13,3 pouces, on a envie de voir ce qu’elle a dans le ventre.

Une vidéo en français vient nous présenter la liseuse qui devrait être rapidement disponible en France :

Cette vidéo de présentation est plus un descriptif commercial mais reste intéressante.

C’est pourquoi, j’ai trouvé une autre vidéo en anglais a été déposée sur le site de partage Youtube et celle-ci nous promet une critique honnête de la liseuse.

Petit rappel : il s’agit d’une liseuse pour les musiciens dont l’objectif principal est d’afficher des partitions.

Comme cette vidéo est en anglais, vous trouverez mes commentaires dans la suite de l’article.

Si la testeuse apprécie les deux grands écrans à base d’encre électronique, elle reconnait volontiers que la machine ne possède pas de logiciels satisfaisants.

Lorsqu’on allume la liseuse, un écran affiche la liste des dernières partitions musicales affichées tandis que l’écran de gauche récapitule les options diverses, de tri, etc.

La machine GVIDO est vendue avec un stylet. Et celui-ci est obligatoire puisque la liseuse ne répondra pas si vous tentez d’appuyer sur l’écran avec votre doigt. Donc, si on perd le stylet, on ne peut plus utiliser la liseuse.

Autre point négatif : les écrans ne proposent pas d’éclairage type « frontlight » ce qui peut être ennuyeux en concert ou dans une salle ou la luminosité est très faible.

Lorsqu’on ouvre une partition de musique, on peut remarquer que la liseuse est un peu lente. Si la testeuse trouve que la machine est très lente, c’est peut-être parce qu’elle n’est pas habituées aux liseuses qui sont de toute façon plus lente que les tablettes ou les ordinateurs.

Mais on peut lui accorder ce point : les liseuses récentes (de moins de 2 ou 3 ans) sont quand même beaucoup plus rapides que cette GVIDO. Cependant, elles ont un écran plus petit aussi…

Pour tourner les pages, il y a des boutons physiques situés à gauche et à droite sur la machine. Ceux-ci sont pratiques et accessibles.

Bref, c’est une première version et même si celle-ci est prometteuse, le fait qu’il y ait encore des défauts et qu’elle soit proposée au prix prohibitif de 1 700 € a de quoi calmer quelques ardeurs même si sa cible est avant tout les musiciens professionnels.

On peut maintenant acheter cette liseuse depuis la France sur le site officiel ici : https://fr.gvidoscore.com/

Vous noterez aussi qu’il est possible de commander et d’acheter des partitions depuis ce site aussi. Les partitions seront ensuite accessibles depuis votre liseuse.

2 réflexions au sujet de « Vidéo de la liseuse pour musiciens GVIDO »

  1. Le , Maack Gilbert a dit :

    j’ai acheté ce produit avec la pédale et le couvercle en cuir. plusieurs remarques. d’abord le positif. exécution des trois éléments très soignée. vraiment beau travail, écrans nets.
    Mais, ma joie était de courte durée. la liseuse est dotée d’un software désastreux. pour pouvoir créer des dossiers il faut déjà se connecter chez GVIDO, demander un code pour activer cette fonction. même après cela on peut créer des dossiers mais pas des sous-dossiers, impossible d’après le service GVIDO. puis le transfert par USB des partitions à partir d’un ordinateur, tout charger dans un dossier GVIDO. afin que les partitions sont reçues sur le GVIDO il faut débrancher l’ordinateur et GVIDO se charge de les mettre dans un dossier qu’on ne peut plus consulter quand on rebranche l’ordinateur, et GVIDO les supprime dans le dossier que vous avez chargé. alors vous pouvez créer des dossiers pour associer vos partitions. si vous corrigez une partition à l’ordinateur il faut d’abord supprimer celle dans le GVIDO et connecter, charger, débrancher et faire de nouveau l’association avec le dossier. bref, concernant le logiciel de cet appareil, j’ai rarement vu pire, et pour tout cela j’ai payé 2808 €, argent jeté par la fenêtre car je vais continuer a utiliser mon Sony Digital Paper (en espérant qu’un jour Sony va fournir un jour une version avec pédale) ou je peux traiter le stockage exactement comme un disque sous Windows.

    • Le , Nicolas a dit :

      Merci pour ce retour et petit test de la liseuse GVIDO qui est très parlant. En espérant que les choses s’améliorent avec des mises à jour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.