Journaux en ligne : Google veut aider les lecteurs à payer

abonnement payant journaux googleVoici un mouvement inattendu de la part de Google : l’entreprise va aider la presse en ligne à gagner des abonnements payants grâce à un système qui simplifie ce processus pour le lecteur.

On sait que les relations entre Google et la presse n’ont pas toujours été au beau fixe. Mais, ce nouveau service de Google pourrait aider les journaux en ligne à gagner de nouveaux abonnements.

En effet, un nouveau bouton « subscribe with Google » va permettre aux lecteurs de journaux payants de s’inscrire en un seul clic sans avoir à renseigner un formulaire.

C’est ensuite le compte Google de l’abonné qui est prélevé (par exemple si la personne a déjà acheté une application Android, elle possède un compte Google lié à une carte de crédit).

Pour le moment, il n’y a que des projets en France, notamment du côté des journaux Le Parisien, Le Figaro ou Les Echos qui devraient utiliser ce bouton dans un futur proche.

A l’étranger, ce sont 17 grands acteurs de la presse qui utilisent ce nouveau système d’abonnement simplifié : La Republica, The Washington Post, The Financial Times ou encore The New York Times, pour ne citer que les plus connus.

Un abonnement qui est aussi très utile pour Google.

Mais Google ne fait pas forcément cela par pure bonté. En effet, si vous payé pour un de ces journaux, le moteur de recherche va mettre en avant les articles du site pour mieux personnaliser les contenus et les résultats de recherche.

Donc, c’est la presse gratuite qui va perdre en visibilité sur Google. Un coup difficile à accepter car l’entreprise a toujours indiqué mettre le meilleur contenu en avant. Or, avec ce nouveau système, c’est bien le contenu payant qui sera mis en avant…

En attendant, on a toujours pas trouvé un moyen simple d’avoir chaque matin son journal sur liseuse dans un format simple à lire et pour un prix abordable.

Source : Google

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.