E Ink et ses nouveaux écrans souples

ecran flexible e inkLa société E Ink commercialise la plupart des écrans de liseuses disponibles actuellement. On peut retrouver ses écrans à encre électronique dans les Kindle, les Kobo ou encore les liseuses de Bookeen. Il est donc logique que E Ink travaille sur un nouveau type d’écran pour les liseuses du futur.

Ce nouveau type d’écran sera souple ! C’est en tout cas ce qu’à indiquer CNet il y a quelques semaines.

Mais, plus que la souplesse ce sont aussi les nouvelles caractéristiques techniques qui sont intéressantes. Les nouveaux écrans proposeront un meilleur contraste et une meilleure résolution. Ceci devrait déjà améliorer grandement l’expérience de lecture (déjà bonne sur les écrans Pearl HD actuels).

E Ink travaille aussi sur ce qu’on appelle le « ghosting ». Ce terme barbare désigne un effet indésirable sur les écrans à encre électronique : le fait que des petites tâches subsistent après avoir tourné une page sur une liseuse. Tous les utilisateurs de ces appareils connaissent ce problème et il est clair que leur disparition serait un vrai plus. Pour le moment, pour enlever les petites tâches les liseuses rafraichissent complètement l’écran. On voit alors apparaître un petit « flash » assez désagréable.

Ce nouvel écran sera sans doute présent dans des produits (liseuses) qui sortiront à la fin de l’année ou en 2014.

L’autre grande nouveauté en préparation est un grand écran de liseuse conçu en collaboration avec Sony. L’idée est de proposer une liseuse de plus de 13 pouces avec un écran souple résistant aux chocs. L’avantage inattendu vient aussi de la légèreté de l’appareil.

En effet, pour arriver à rendre souple l’écran, le verre habituellement utilisé a été remplacé par un plastique souple. Du coup, cette nouvelle surface plastique s’avère beaucoup plus légère que le verre ! La liseuse a beau être plus grande, elle n’en est pas moins facile à transporter.

Toujours intéressant, l’article de CNet donne un aperçu de ce que pourraient être les futures liseuses Kindle de Amazon : les prix pourraient être tirés vers le bas avec – peut être – de meilleures performances techniques. Mais en tout cas, nous ne risquons pas devoir une liseuse complètement nouvelle équipée de technologies révolutionnaires…

Source : CNet (en anglais)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *