ClearInk : un nouvel « epaper » couleur qui pourrait cartonner

liseuse couleut clearinkClearInk est une entreprise qui développe une nouvelle technologie autour de l’encre et du papier électronique. L’avantage de cette solution c’est qu’elle permet de vrais affichages couleurs !

La liseuse couleur est une sorte d’arlésienne. Car, malgré quelques modèles sortis sans grand succès, aucune technologie ne permet d’afficher correctement des couleurs avec de l’encre électronique.

Pourtant, la nouvelle technique mise au point par l’entreprise ClearInk pourrait venir changer tout cela.

Cette technologie est basée sur une invention de l’université Columbia qui vient ajouter des filtres de couleurs par dessus un écran du type « epaper ». L’avantage de cette technique c’est qu’elle consomme moins d’énergie qu’un écran classique (80% à 90% d’économies) tout en affichant des couleurs correctement.

Si l’entreprise parle de « epaper » (soit « papier électronique »), elle n’utilise cependant pas d’encre électronique. Ce sont des écrans TFT (avec matrice de points) qui sont utilisés pour les premiers prototypes d’écrans ClearInk.

L’avantage de cette technique c’est que le taux de rafraichissement de l’écran est de 33 images par secondes. Cela ouvre des possibilités pour afficher des animations voire même des vidéos sur les appareils utilisant ce type d’écran.

L’autre avantage industriel c’est que ces écrans utilisent un technique de fabrication assez proche des écrans LDC. Une usine capable de fabriquer des écrans plus classiques pourraient donc rapidement être adaptée pour ces nouveaux écrans. La commercialisation de produits (on parle surtout de smartphones pour le moment) utilisant ClearInk pourrait intervenir dès l’année 2018.

D’après ClearInk, plusieurs fabricants d’appareils électroniques ont déjà investi pour sortir des appareils utilisant ce type d’écran dès l’année prochaine.

Sur la vidéo, on voit que les couleurs sont encore un peu fade, mais c’est un début encourageant. Les prototypes qu’on peut voir utilisent au maximum 4096 couleurs.

Pour le moment, rien n’indique que des liseuses utiliseront ce type d’écran car la société se focalise sur le marché des smartphones et des tablette.

Mais, si la résolution s’avère suffisante et que les couleurs sont vives (et le taux de rafraîchissement est revu à la hausse), on tient peut être une technologie qui permettra aux tablettes et aux liseuses de vraiment fusionner…

Car, la technologie Clearink n’en est qu’à ses débuts…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *