Ventes d’ebooks USA 2014 : ils rapportent toujours plus d’argent

Le marché du livre numérique aux USAContre toute attente, les ventes d’ebooks seraient en baisse aux USA pour l’année 2014. Mais est-ce la vérité ? Pas tout à fait, car Ils rapportent toujours plus d’argent !

Ainsi, par rapport à 2013, le livre numérique aux États-Unis a fait -6% de ventes en 2014 d’après le cabinet d’analyses Nielsen.

Concrètement, 223 millions d’ebooks se sont vendus en 2014 contre 240 millions en 2015.

Les ventes d’ebooks ont compté pour 26% des ventes totales de livres (28% en 2013).

Mais, ces chiffres parlent du volume de ventes. En d’autres termes, il s’agit uniquement du nombre d’ebooks vendus.

Les revenus seraient pourtant en hausse

Ainsi, l’AAP a publié il y a quelques semaines qui annonçaient une hausse de plus de 4,7% des revenus liés à la vente d’ebooks !

Au total, les ebooks ont rapporté aux éditeurs 1,6 milliards de dollars aux USA.

Des modes de calculs différents qui rendent confus cette analyse

Vous avez donc pu lire un certains nombre d’analyses sur Internet qui sont incomplètes.

La raison est simple : les deux études ne comptent pas la même chose.

Donc, oui, il y a eu moins de ventes d’ebooks aux USA en 2014.

Et, oui, les gens ont quand même dépenser plus pour acheter des ebooks aux USA en 2014.

On est pas au bout des surprises

Le Kindle Touch choisi par les USAMais, ce n’est pas tout…

Les deux analyses utilisent des modes de calculs totalement différents pour faire leurs statistiques.

Cela veut dire, que Nielsen peut aussi trouver que les ebooks rapportent moins d’argent qu’avant. De l’autre côté l’AAP peut trouver qu’il s’est vendu plus d’ebooks en 2014.

En effet, les chiffres récupérés par l’AAP ne compte que pour les moitiés des vraies ventes d’ebooks (lire ici). Pour obtenir les chiffres, ils doivent donc extrapoler en multipliant par deux les données qu’ils ont (c’est une caricature, mais vous voyez un peu l’esprit de la méthode).

De la même manière, Nielsen n’a pas non plus accès à tous les chiffres. Eux aussi doivent extrapoler pour créer leurs analyses.

Au final, aucune de ces informations n’est vraiment fiable. C’est ce qu’il faut retenir.

Ces chiffres de ventes ne doivent servir que d’indicateur mais ne doivent pas être considérée comme des vérités. D’ailleurs, la location d’ebooks est en plein essor aux USA (via Amazon surtout) et ceci ne semble pas être pris en compte dans ces études…

Pour information, le grand leader de la vente d’ebooks aux USA c’est Amazon (sans surprise).

Source : The Digital Reader.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *