Sony Marlin : un DRM de moins ?

fin du DRM marlin de sonySony avait tenté de créer un nouveau DRM (verrou numérique) pour protéger les ebooks. Heureusement pour les lecteurs, il semble qu’ils s’apprêtent à jeter l’éponge !

Il y a quelques années Sony avait annoncé un nouveau système de protection des ebooks via le DRM Marlin.

L’idée était de proposer aux éditeurs de livres numériques un nouveau type de logiciel pour éviter les lecteurs de faire des copies – et par la même occasion de lire les ebooks sur certaines liseuses, tablettes ou smartphones.

Mais tout ceci serait de l’histoire ancienne puisqu’il semble que Sony s’apprête à laisser tomber Marlin.

L’info – qui ne semble pas confirmée pour le moment – vient du site Actualitté.

Cela signifie qu’il n’y aurait pas de modèle économique rentable pour Sony. En d’autres termes, la demande en DRM ne semble pas à la hauteur des attentes.

Alors que la lecture numérique progresse dans le monde c’est très intéressant de constater que les éditeurs ne souhaitent pas de DRM.

On peut donc envisager sérieusement trois options :

  1. ils sont satisfaits des DRM actuels
  2. ils n’ont pas de besoin de DRM
  3. ils attendent les décisions politiques sur la question et en particulier sur l’interopérabilité entre les liseuses et les systèmes de lecture d’ebooks (je pense à l’Europe par exemple)

Pour les moments, les principaux systèmes de protection anti-copie des ebooks sont ceux de Kobo, Kindle, Adobe, Overdrive et Care / Readium.

La place ne semble donc pas facile à prendre car les verrous numériques sont déjà bien installés.

On attend donc une confirmation de Sony ou une communication sur le sujet pour en savoir plus. Dans tous les cas, un DRM de moins c’est toujours une bonne nouvelle !

Si le sujet des verrous numériques vous intéresse, je vous invite à lire mon dossier sur le sujet : DRM, la grande mascarade.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.