Random House n’abandonne pas les DRM en Allemagne

fin drm ebooksAprès quelques déclarations de bonnes intentions et la pression des gouvernements, il semble que la suppression des DRM sur les ebooks est toujours un sujet d’actualité ! La preuve : cette drôle d’actualité qui a fait couler beaucoup d’encre ses dernières heures.

L’Europe en parle depuis un moment et il semble maintenant évident que les pressions pour supprimer les DRM des ebooks vont s’accentuer.

Suite à une erreur technique, l’éditeur allemand Penguin (Random House) a supprimé les DRM de ses ebooks. Mais, il s’agissait simplement d’une erreur…

Problème : toute la presse internationale s’est précipitée pour saluer cet effort.

Mais ce qui avait pointé les projecteurs sur cet éditeur pourrait aussi se retourner contre lui. Il y avait un sacré coup de communication à jouer pour tirer profit de cette erreur, mais il semble que l’éditeur n’ai pas senti le vent tourner…

Pourtant, on espère voir se généraliser dans les mois et années à venir la suppression des DRM sur les livres numériques. Récemment, du côté des USA, c’est Comixology qui a aussi débuté la suppression des verrous numériques de ses BD. Nous assistons donc à une vraie tendance de fond et nul doute que la question est sur toutes les lèvres dans les maisons d’éditions.

Car, d’après les différentes études rien ne prouve que les DRM sur les ebooks empêchent le piratage. Pire, d’après certains, les verrous numériques feraient même perdre des ventes.

Personnellement, je dois souvent aider des personnes pour expliquer ce qu’est un DRM (hein Adobe, c’est moi qui fait ton support utilisateur ..! ) et comment le faire fonctionner sur sa liseuse. Vous pouvez d’ailleurs simplement fouiller sur le forum pour vous rendre compte que les questions sur les DRM sont finalement assez compliquées.

Les lecteurs sont maintenant perdus et refusent parfois d’acheter des livres de peur de ne pas pouvoir les lire sur leurs liseuses !

Il y a pourtant un coup à jouer énorme : face à Amazon qui protège toujours ses ebooks contre la lecture sur les autres appareils que les Kindle, les éditeurs et constructeurs d’ebooks pourraient se lier pour contrer le géant américain dont ils se plaignent tout le temps !

De la vente d’ebooks garantie sans DRM pourrait facilement faire se détourner les consommateurs numériques d’Amazon. Mais, pour que cela fonctionne il faut que tout le monde travaille ensemble afin que l’offre ne passe pas inaperçue…

Qu’il est bon de rêver en cette période de rentrée !

Source : merci à Aldus pour avoir suivi toute l’affaire :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *