Microsoft Surface : le bide se confirme

Tablette Surface de MicrosoftJ’avais déjà mentionner les problèmes rencontrés par la tablette Surface de Microsoft et il semble que les différentes sources s’accordent pour dire que le succès n’est pas tout à fait au rendez-vous.

En effet, Microsoft a sorti une tablette innovante à l’automne dernier (nouveau système de clavier, système d’exploitation Windows RT) mais en négligeant sont réseau de distribution. A l’origine, Microsoft ne vendait cette tablette que sur son site Internet. Ils ont quand même fait marche arrière et on peut la trouver maintenant dans d’autres points de ventes.

Mais, ce qui nous intéresse aujourd’hui, les ventes seraient de 1 millions d’unités pour le derniers trimestre 2012. Des ventes a priori décevantes puisque que les analystes tablaient sur environ 4 millions de ventes au début de la commercialisation du produit.

Peut-on parler de bide ?

Là est toute la question, est-ce qu’il s’agit vraiment d’un bide ? Et bien je dirais que non. Certes les ventes ne sont pas monstrueuses mais le marché est très concurrentiel. Si on rapproche les ventes des autres « bides » du secteur, on se rend compte que finalement Microsoft ne s’en sort pas si mal.

A titre de comparaison, voici quelques exemples de concurrents avec les chiffres de ventes pour le premier trimestre de commercialisation :

  • RIM (Blackberry) Playbook : 500 000 ventes au premier trimestre puis 200 000 au second,
  • HP Touchpad : environ 25 000 ventes au premier trimestre de commercialisation.

On se rend compte que les ventes de la machine de Microsoft ne sont pas si mauvaise. Surtout que celle-ci a souffert d’une distribution défaillante (elle n’était en vente au début que sur le site de Microsoft) et qu’il y a eu vraiment peu de communication autour de ce produit.

Pour la communication défaillante on peut presque dire qu’elle est volontaire de la mart de Microsoft.

D’une part, une grosse partie du budget pub a été investi dans les publicités pour la plateforme Windows 8 pour Smartphone.

D’autre part, de nombreux constructeurs d’ordinateurs et tablettes (HP, Samsung, Sony, Toshiba, etc.) on proposé aussi des nouveau modèles et communiqués autour de ceux-ci à Noël. Ces machines étant équipées de systèmes Windows 8, Microsoft n’allait donc pas chercher à les concurrencer puisque de toute façon ils gagnent de l’argent sur la vente de ces machines (le coût de la licence Windows 8).

Voici la publicité (pas très bonne à mon goût) qui a fait un passage éclair sur les écrans de TV français  :

Compte tenu de toute ses informations, je pense qu’on n’est pas si déçu que cela par les ventes de la Surface chez Microsoft. Certes, ils cherchent toujours à concurrencer Apple et son iPad. Mais ces ventes (si elles se confirment) pourraient bien inciter Microsoft à poursuivre dans la création et la commercialisation de tablettes en leur nom.

Source : Business Insider. En savoir plus sur la tablette Surface.

2 réflexions au sujet de « Microsoft Surface : le bide se confirme »

  1. […] a longtemps cherché à se développer du côté des tablettes avec la Surface RT qui a connu un succès mitigé (on peut même parler […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *