Liseuse Kobo Forma : un problème d’éclairage ? (Réponse : NON !)

Kobo FormaLa nouvelle liseuse Kobo Forma est très intéressante avec son écran de 8 pouces éclairé, son nouveau design et son filtre de lumière bleue. Mais, il y aurait un problème avec l’éclairage.

On m’a posé une drôle de question aujourd’hui : il y aurait un problème d’éclairage sur la dernière Kobo…

En effet, une vidéo qui tourne sur la toile montre que l’éclairage de la Kobo Forma n’est pas constant.

On peut noter que cette vidéo une sorte de lumière vacillante sur l’écran ce qui peut être gênant.

Heureusement, ce problème n’est pas visible à l’oeil nu.

Cette vidéo a été en effet prise avec le mode ralenti de l’iPhone.

On peut donc voir que les leds utilisées sur la liseuse Kobo Forma ont un rafraichissement moins rapide que celle d’une Kindle Paperwhite (située à gauche sur la vidéo).

Je ne pense pas que ce problème soit gênant sauf pour quelques personnes qui seraient très sensibles à ce type d’éclairage.

En cas de doute, testée bien votre liseuse une heure ou deux et si la lecture est très inconfortable (fatigue de l’oeil prononcé ou maux de tête), demandez un échange.

Mais, à mon avis, on en fait beaucoup de bruit pour rien en ce moment.

> Voir les avis sur la liseuse Kobo Forma chez Fnac.com

Une réflexion au sujet de « Liseuse Kobo Forma : un problème d’éclairage ? (Réponse : NON !) »

  1. Le , Barzi a dit :

    Bon. Petite hypothèse électronique. Il n’est pas possible de faire varier la luminosité d’une LED en faisant varier la tension, comme c’était le cas pour les ampoules à incandescence. Dès lors, pour faire varier la luminosité d’une LED, on utilise la persistance rétinienne. En effet, on fait clignoter la LED très rapidement, en faisant varier la proportion entre le moment où la LED est allumée et celle où elle est éteinte.

    Imaginons donc une LED qui est allumée pendant 5 millisecondes et éteinte durant 5 millisecondes, en cycle sans fin. Par rapport à une LED constamment allumée, elle n’est allumée que la moitié du temps. Elle émettra donc la moitié moins de photons et sera donc moitié moins lumineuse (c’est à la louche, hein?). Mais comme on est en-dessous de la fréquence où le clignotement est perceptible (avec mes élèves, on a fait des tests: en-dessous de 15 hertz, en vision périphérique, ce n’est plus perceptible).

    L’écran de la Kobo est largement plus grand que celui de la Kindle. Comme l’éclairage est périphérique, il faut plus de lumière pour éclairer l’ensemble de l’écran. On peut donc imaginer que la fréquence a été réduite à cause de cela. Pourquoi exactement; je ne saurais le dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.