Les jeunes se détournent de la lecture

lectureUne étude menée par la Britanique National Literacy Trust montre que les jeunes se détournent petit à petit de la lecture.

Effectuée sur presque 35 000 jeunes (34 910 exactement) fin 2012, 21,5% les personnes interrogées estime qu’être prit en flagrant « délit » de lecture n’est pas cool du tout ! Un chiffre à mettre en relation avec le pourcentage de jeunes qui lit en 2012 : seulement 28,4%.

Pire (à mon sens), les parents ne semble pas encourager leurs enfants à lire. Ainsi, 26,6% des jeunes interrogés disent que leurs parents se fichent de savoir s’ils lisent ou non.

Autre chose intrigante : plus de 16% des jeunes interrogés pensent que la lecture est plus pour les filles pour que les garçons ! On va donc faire face à une idée qui se propage : celle que lire des livres met à mal à la virilité des hommes. Une drôle d’idée qui pourrait s’avérer dangereuse si elle continue de faire du chemin.

Si cette étude n’augure rien de bon pour la lecture, il faut tout de même souligner que les derniers best-sellers sont plutôt destiné aux adultes. Ainsi, 50 Nuances de Grey ou Inferno (de Dan Brown) n’ont sans doute pas le même impact que les romans Harry Potter (publiés entre 1997 et 2007) sur la jeunesse actuelle.

Il faudra donc peut-être attendre des succès commerciaux dans la littérature jeunesse pour que la lecture retrouve ses lettres de noblesse. Ou alors, peut-être qu’il s’agit d’un processus en marché irréversible…

Rappelons aussi qu’il s’agit d’une étude réalisée sur la population britannique. Il se peut (mais j’en doute) que les chiffres français soient bien meilleurs.

Source : The Guardian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *