Les 3 choses marquantes l’année 2015 (livre / lecture numérique)

Rétrospective 2015J’ai attendu un peu avant de revenir sur les trois choses qui m’ont le plus marqué en 2015.

Ce n’est pas un exercice facile et mes amis Aldus et Actualitté ont déjà fait ce travail. Je vous invite donc à lire leur sélection très pertinente et complémentaire de la mienne.

Malgré ces très bons articles j’ai voulu apporter ma pierre à l’édifice pour cette année qui a été très riche en événements marquants.

L’Europe qui déclare que le livre numérique est un service

J’avoue que j’ai été bouche bée de cette décision européenne.

La bataille entre la France et l’Europe au sujet du taux de TVA réduit à 5,5% faisait rage depuis pas mal de temps. La décision européenne a été de dire que les ebooks ne sont pas des livres et, qu’à ce titre, ils ne pouvaient pas bénéficier du taux de TVA réduit. Vous pouvez lire mon article rédigé suite à ce communiqué.

Même si, dans les faits, ils n’ont pas nécessairement tord, je trouve qu’imposer une taxe importante sur la lecture est une décision lourde de conséquence – surtout dans les pays occidentaux qui mettent en avant leur culture.

Pénaliser la lecture sous forme numérique à l’heure ou de moins en moins de jeunes ouvrent un livre tout en ayant un smartphone dans la poche révèle une méconnaissance profonde de cette question pointilleuse au niveau européen.

Je souhaite que l’Europe ouvre rapidement les yeux et rectifie le tir, car à force de freiner le développement du numérique, c’est toute l’industrie du livre qui risque de perdre beaucoup.

Si on habitue pas les jeunes à – au moins – ouvrir un ebook sur smartphone pour lire quelques pages, je pense qu’on va créer une génération de gens pour qui le livre sera un divertissement d’un autre temps. Or, à mon avis, il est primordial de jouer sur le tarif du livre.

Car, sur les smartphones, le livre numérique est en concurrence avec des jeux vidéos à 0,99€ et des films et vidéo clips à peine plus cher. Avec une nouveauté littéraire à 19€ (soit le même prix que le format papier), je pense que le choix est vite fait.

Heureusement, la France à maintenu sa TVA à 5,5% pour 2016. Merci.

Le développement de la lecture sur smartphone

Peu en parle mais de plus en plus de monde lit sur smartphone. Et, malgré tout le bien que je pense des liseuses, c’est quelque chose qu’il faut prendre en compte.

J’ai donc voulu tenté l’expérience en passant un peu de temps à lire sur mon mobile (voir mon compte rendu ici).

Les téléphones portables ont maintenant l’avantage d’avoir une grande diagonale d’écran (plus de 5 pouces dans de nombreux cas) et des logiciels aboutis qui permettent de lire dans des conditions correctes.

Même si pour les gros lecteurs une liseuse reste ce qu’il y a de mieux pour profiter de ses livres numériques, je pense que la lecture sur smartphone (et tablette) va continuer de progresser.

Un autre signal qui m’a interpellé est la version spéciale lecture de la tablette Fire commercialisée par Amazon aux USA (voir ici) : cette tablette possède un logiciel qui permet de diminuer la fatigue visuelle lorsqu’on lit des ebooks.

Ceci étant dit, je ne m’inquiète pas pour les liseuses. Au contraire, les smartphones permettent d’accéder rapidement et facilement à des ebooks et de commencer à lire.

Quand on commence à lire beaucoup sur smartphone, le support révèle ses limites. Ces lecteurs passeront alors sur liseuses pour continuer à profiter de leurs ebooks tout en gagnant en confort.

Les nouveaux écrans Carta

Les écrans Carta qui habitent dans les dernières liseuses sont formidables. Mieux, ils commencent à se généraliser.

J’ai pu tester de nombreuses liseuses (et une tablette) cette année et c’est vraiment la technologie qui m’a marqué. Vous pouvez consulter mes tests de l’année 2015 ci-dessous :

Et vous qu’est-ce qui vous a marqué cette année ?

Une réflexion au sujet de « Les 3 choses marquantes l’année 2015 (livre / lecture numérique) »

  1. Le , Hugo a dit :

    En 2015, j’ai changé de liseuse et remplacé ma brave liseuse Kobo Touch par une Kindle Paperwhite 2014 avec un écran Carta… Quelle évolution et quelle qualité ! Ca rend la lecture très agréable… Je suis d’accord la lecture sur smartphone se développe et j’y ai moi-même recours parfois (sur mon smartphone 5 pouces…). Il reste encore du chemin pour assurer l’interopérabilité des plate-formes et permettre de lire ce que l’on veut, quand on veut, où on veut, sur le support qu’on veut…. Ces conditions devraient être imposés par les gouvernements et pas dictés par les groupes comme Amazon, Apple ou autres… Les écosystèmes fermés ne facilitent pas l’émergence d’une offre satisfaisante…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *