La presse allemande dans la tourmante

L’allemagne ne résiste pas à l’effondrement de la presse mondiale, puisque c’est le Financial Times Deutschland qui va s’éteindre.

Lancé en 2000 pour révolutionner la presse économique, le Financial Times Deutschland n’a jamais réussi à être rentable. La recette éditorial a fonctionné puisqu’à force de scoop et de courage, plus de 40 prix ont été décernés au journal rien que sur ces quatre dernières années.

Mais cela ne suffit pas.

En effet, les résultats financier sont très mauvais et sans argent toute entreprise est vouée à sa perte. Les pertes seraient colosales puisqu’on parle de 250 millions d’euros au total, avec un tirage dans les 110000 exemplaires par jour (dont la moitié par abonnement) !

Si les 350 salariés ne se font guère d’illusion sur le destin de leur journal qui devrait fermer avant la fin de l’année, c’est aussi un exemple du problème rencontré par la presse dans le monde et, plus particulièrement, en Allemagne.

Un exemple vivant de la presse qui n’a jamais réussi à comprendre et à apprivoiser le numérique.

Source : Les Echos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *