La Belgique tacle l’Europe : un ebook est bien un livre

livre et raisinOn se souvient – avec beaucoup de tristesse – que l’Europe fait une différence entre un livre numérique (ebook) et un livre papier. Pourtant, la Belgique ne compte pas se laisser faire et impose son propre point de vue.

Voici le résumé de l’épisode précédent : pour l’Europe, un ebook est un service et non un livre (on a bien rit, mais c’est vraiment la décision de l’Europe). La conséquence est simple : le taux de TVA réduit pour les livres n’est pas applicable pour le numérique.

Pourtant de nombreux pays, dont la France et la Belgique ne sont pas d’accord avec cette décision absurde.

La Belgique a donc décidé d’appliquer le même taux de TVA sur les livres papiers et numériques. Les livres numériques sont donc classés dans les biens de première nécessitée et le taux de 6% de TVA s’appliquera donc.

Si d’autres pays prennent une position aussi forte, en s’opposant à l’Europe, on peut espérer un changement de cap qui serait bienvenue.

Car, appliquer un taux différent pour le numérique et le papier, revient à dire que l’œuvre n’a pas de valeur et seul son support en a. Autant dire, que cette perspective commence à inquiéter de nombreux députés européens…

> Complément : Quand l’Europe pense qu’un ebook n’est pas un livre

Une réflexion au sujet de « La Belgique tacle l’Europe : un ebook est bien un livre »

  1. Le , Mikael Le Martelot a dit :

    Ce n’est pas « l’Europe » mais les instances stupides de l’union européenne…
    L’adhérent UPR que je suis étais obliger de le préciser… ^_^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *