Kobo rachetée par des japonais

Kobo Touch de la fnacKobo vient de passer sous pavillon japonais. L’heureux acquéreur de la boîte de liseuses qui monte n’est autre que Rakuten, déjà propriétaire de Priceminister.

La transaction (annoncée en novembre 2011) vient de se terminer et s’élève à 315 millions de dollars. La direction de Kobo reste au Canada (à Toronto) et continue de gérer l’entreprise.

L’intérêt pour Rakuten est de posséder une entreprise sur le secteur très porteur des eReaders. Et, pour Kobo, cela va permettre à la jeune pousse d’avoir des ambitions très fortes à l’international. On s’attend donc à voir débarquer une débauche de marketing et des nouveaux produits dans les mois à venir !

Dans son communiqué, Kobo rappelle aussi que les ventes ont été exceptionnelles en fin d’année 2011, avec une journée record en terme de ventes d’eBooks : le 25 décembre 2011 (comme c’est étrange).

Car Kobo c’est non seulement une liseuse (disponible à la Fnac en France) mais aussi un grand catalogue de livres (ebooks) comprenant environ 200 000 références : http://www.kobobooks.com/

Ironie du sort, Rakuten est un concurrent de la Fnac sur le marché du e-commerce ! Priceminister étant l’un des concurrents de fnac.com… Rakuten est aussi bien implantée dans le monde puisque l’entreprise est propriétaire de buy.com, play.com mais aussi du plus grand site de vente en ligne du Japon.

Annonce en détail (et en anglais) sur le blog de Kobo

2 réflexions au sujet de « Kobo rachetée par des japonais »

  1. […] de l’autre. C’est en tout cas ce que le site Actualitté rapporte. En effet, après l’acquisition cet hiver du constructeur de liseuse Kobo, Rakuten souhaite distribuer rapidement ce produit dans le monde […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *