Kobo Aura HD : le test complet

kobo aura hd test completAprès un long test de la Kobo Aura, c’est au tour de sa grande sœur, la Kobo Aura HD,  de passer sous ma loupe. Ce ne sera une surprise pour personne : j‘ai particulièrement apprécié cette liseuse. Il s’agit d’une machine qui ne conviendra pas à tout le monde, mais c’est une très bonne liseuse !

Tout d’abord, je remercie Kobo de m’avoir prêter cette Kobo Aura HD le temps de faire un test (deux semaines). Ensuite, une fois de plus, veuillez m’excuser pour les photos qui illustrent cet article : mon appareil photo (et le photographe) n’ont pas été du tout à la hauteur de cette superbe machine.

Édition du 27/08/2014 : la liseuse Kobo Aura H2O va remplacer cette Aura HD à partir de la fin 2014. Vous pouvez lire ici une présentation de la Kobo Aura H2O.

Design et apparence

La Kobo Aura HD est livrée dans une boîte en carton minimaliste mais de très bonne qualité. Le design de cet emballage est assez surprenant car il ne reprend pas le code couleur de la Kobo Aura. Alors que cette dernière était présentée dans une boîte blanche à l’esprit très « Apple », la Kobo Aura HD est présenté dans une boîte résolument différente, que je qualifierais de plus luxueuses.

kobo-aura-hd-packagingUn mode d’emploi papier expliquant brièvement le fonctionnement de la liseuse est présent dans la boîte. Pour avoir une description de toutes les fonctionnalités de la liseuse, il faudra se reporter au mode d’emploi présent dans la bibliothèque de la liseuse

Un câble USB est aussi présent pour connecter sa liseuse à son ordinateur. Ce câble est de très bonne qualité. C’est même sans doute le meilleur câble que j’ai vu dans le genre. Si ce n’est qu’un petit détail, on sent qu’on est dans le luxe, l’exceptionnel !

La Kobo Aura HD est plus imposante que ce que j’ai vu jusqu’à présent. La première impression est très positive. Au touché le plastique utilisé pour réaliser cette liseuse semble solide. Après inspection de la fabrication, cela se confirme : rien ne bouge, tout est solidement assemblé. Un bon point pour le pérennité du produit dans le temps : cette liseuse ne flanchera pas après de longs mois d’utilisation. Elle est construite pour durer !

Lorsqu’on prend en main la Kobo Aura HD, quelque chose surprend. C’est le dos la machine, le boitier n’est pas plat et un motif en relief se fait sentir lorsqu’on prend en main la liseuse. Si à la première impression, cela fait bizarre, cela ne gène en rien la lecture et la forme du boitier plastique se fait vite oublier.

Une fois de plus, il y a très peu de boutons sur cette liseuse. Kobo a résolument pensé « tactile » et cela se voit tout de suite. Je trouve que cela donne un aspect plutôt esthétique à la liseuse.

Sur la tranche (en haut), on peut trouver deux boutons : le premier sert à allumer et éteindre la liseuse et le second active (ou non) l’éclairage de l’écran. En bas, on trouve le connecteur USB qui va permettre de recharger la liseuse et de la brancher sur on Pc ou son Mac.

kobo-aura-hd-trancheCette première prise en main est très positive et on a qu’une envie : allumer vite la liseuse et profiter du grand écran ! Mais si vous voulez vraiment vous faire un avis visuel, je vous conseille de voir cette liseuse en « vrai ». Elle vaut vraiment le coup d’œil.

Le grand écran de 6,8 pouces

La première chose qui frappe, c’est la taille de la liseuse. Cette taille est due au grand écran de 6,8 pouces intégré dans la Kobo Aura HD.

Si, sur le papier, on observe une différence assez maigre entre un écran de 6 pouces classique (la la Kobo Aura par exemple) et celui HD de 6,8 pouces, force est de constater que ce n’est pas le cas une fois qu’on a la liseuse en main.

comparaison-kobo-aura-hdEn clair : l’écran de la Kobo Aura HD fait beaucoup plus grand que celui des autres liseuses (voir photo ci-dessous à côté de la Kobo Aura). Après quelques heures passées à lire sur la version HD, l’écran d’une liseuse 6 pouces semble tout petit à côté.

L’écran est fabriqué par E Ink et est de type Pearl. La résolution est de 1440 x 1080 pixels. Il est aussi éclairé. Le nombre de pixel est donc important car l’écran est plus grand. Mais si on compare en nombre de pixels par pouce, on arrive à 265 PPP pour cette version HD. A titre comparatif, la version normal Kobo Aura c’est du 212 PPP. On a donc bien un réel avantage en terme de précision d’affichage sur la Kobo Aura HD par rapport aux autres écrans de liseuses.

L’écran est éclairé aussi d’une belle façon. A vrai dire j’étais assez inquiet car j’avais peur qu’un grand écran soit difficile à éclairer de façon homogène. Finalement, cela fonctionne très bien, même si on sent (en cherchant bien) qu’il y a encore des progrès à faire à ce niveau.

kobo-aura-hd-luminositeEn tout cas, j’ai trouvé l’éclairage très convainquant, même à la puissance minimale. Il permet de lire dans de très bonnes conditions quelque soit la lumière ambiante. C’est, pour moi, un véritable atout sur une liseuse haut de gamme comme la Kobo aura HD.

Options diverses et connectivité

Sans surprise, la Kobo Aura HD est munie d’une connexion réseau Wi-Fi. La configuration est simple et permet d’aller faire un tour dans la librairie en ligne de Kobo.

Le catalogue est bien fourni et c’est le catalogue classique de Kobo qui est à votre disposition. Rien à dire de particulier de ce côté, il est possible d’effectuer des recherches pour trouver un livre.

Pour les consultations d’appoint, un navigateur Internet et présent. Il vous permet de consulter des pages web, mais je trouve pas que cette fonctionnalité est vraiment intéressante sur une liseuse. Cela dit, en cas de dépannage, c’est toujours pratique d’avoir cette fonctionnalité de temps en de temps.

L’interface utilisateur est vraiment intéressante. La page d’accueil permet de tout voir d’un coup d’œil : lectures en cours, livres suggérés, autonomie, etc. Kobo a intégré dans son Aura HD des options de partage intéressantes.

Les amoureux du réseau social Facebook pourront partager des informations concernant leurs lectures avec leurs amis et contact. Kobo a aussi mis au point un outil nommé « Reading life ». Ce dernier observe vos habitudes de lectures (nombre de pages lues, temps de lecture moyen) pour en tirer des statistiques. Je n’ai pas vraiment compris l’intérêt de cet outil, mais j’avoue que cela semble assez amusant.

kobo-aura-hd-reglage-policeDans le même ordre d’idée, des récompenses vous sont offertes lorsque vous réalisez certaines actions. A priori, c’est surtout utile pour ceux qui doivent se motiver à lire (ne riez pas j’en connais). Après avoir lu un peu du livre ils reçoivent donc une récompense virtuelle. C’est vraiment gadget, mais cela peut permettre aux enfants de lire un peu plus !

Les fonctionnalités sont donc variées et (pour la plupart) intéressante. Je n’ai malheureusement pas pu tout tester faute de temps, mais force est de constater qu’il est possible de faire beaucoup de choses avec cette liseuse.

Utilisation et lecture

Passons maintenant à la lecture sur Kobo Aura HD.

Comme vous vous en doutez, le grand écran de 6,8 pouces fait vraiment la différence. On affiche plus de caractères et / ou des caractères plus gros ce qui fait que la lecture est vraiment confortable.

Le logiciel intégré permet de sélectionner des polices de caractères (10 au choix) mais aussi de régler la taille et l’épaisseur des caractères. Ce détail permet de personnaliser comme on le souhaite le texte. Les options ne sont pas délirantes et il y a l’essentiel.

La luminosité est réglable assez finement sur différents niveau d’intensité. Ainsi, quelle que soit la lumière ambiante, il est possible d’adapter l’écran à ses yeux.

L’écran est magnifique, c’est clair. Mais, si on y regarde de plus près, je trouve que la différence de précision avec les autres écrans ne se fait pas beaucoup sentir. Ou, en tout cas, ce n’est pas aussi voyant que ce à quoi je m’attendais.

comparaison-kobo-aura-hd-lumiere-ecran-presAttention : que les choses soient claires, l’écran de la Kobo Aura HD est très bon. Seulement, il n’est pas aussi supérieur aux autres que ce à quoi je m’attendais. Finalement, le nombre de pixels supplémentaires par pouce n’apporte pas tant que cela à la lecture.

Quant au tactile ? Et bien là encore, la liseuse répond bien aux gestes. Tourner les pages est rapide (le rafraichissement de l’écran aussi) et à aucun moment on a cette appréhension lorsqu’on touche l’écran (« est-ce que la liseuse va réagir ? »). Tout réagit vite et bien.

Finalement, je n’ai aucun vrai reproche à faire sur la lecture si ce n’est (et c’est une constante chez Kobo) le fait que le mode nuit soit introuvable. Pour mémoire, ce mode permet d’afficher des caractères blancs sur une page noir.

En dehors de cela, le confort apporté par le grand écran est vraiment un plus. Surtout si on lit beaucoup à la maison… (j’y reviendrai plus tard)

Formats de fichiers supportés et spécifications techniques

Les caractéristiques techniques de la liseuse sont les suivantes :

  • Taille : 175,7 x 128,3 x 11,7 mm
  • Poids : 240 g
  • Processeur : 1 GHz
  • Affichage : Écran Pearl E Ink WXGA+ 6,8 pouces / ClarityScreen+ : résolution 265 PPP, 1440 x 1080 pixels
  • Éclairage : Technologie ComfortLight.
  • Connectivité : Wi-Fi 802,11 b/g/n et Micro USB
  • Capacité de stockage : 4 Go – extension carte Micro SD jusqu’à 32 Go.

Ces caractéristiques ne nous apprennent pas énormément de choses. Il est quand même satisfaisant de trouver 4 Go de stockage dans cette liseuse. Cela vous permettra d’y enregistrer de nombreux livres.

Le processeur est plutôt rapide pour une liseuse mais il faut se souvenir que l’écran est plus grand que d’habitude. Il faut donc plus de puissance pour le gérer correctement.

Au niveau du poids, les 240 grammes se font sentir. Si on comparer à la Kobo Aura (174 g) on a une différence de environ 66 grammes supplémentaires pour la version HD. Lorsqu’on tient la machine on sent tout de suite la différence. Mais, même si la liseuse est plus lourde que ce à quoi nous sommes habitués elle est tout de même beaucoup plus légère que n’importe quelle tablette tactile.

Au niveau des formats de fichiers pris en compte, une fois de plus c’est assez classique pour Kobo :

  • Texte : ePUB, MOBI, PDF, TXT, HTML, XHTML et RTF
  • Images : CBZ, CBR, JPEG, GIF, PNG et TIFF

Je n’ai aucun reproche à faire à cette machine puisqu’elle est même capable de lire les formats « bande dessinées » CBZ et CBR (je n’ai pas testé ce point).

Expérience et ressenti général

En plus des différentes appréciations que j’estime objective, j’aime aussi parler du ressenti global. Dans le cas de cette Kobo Aura HD, c’est vraiment très bon.

J’ai senti que j’avais un produit fiable et de qualité entre les mains. On est vraiment dans du haut de gamme. J’ai montré cette liseuse à des amis et elle a tout de suite fait l’unanimité.

Lorsqu’on passe du temps avec, elle sait se faire oublier (malgré un poids un peu plus important que pour d’autres appareils du même genre), mais c’est le propre de la liseuse. Au niveau de l’autonomie, cela m’a semblé dans la moyenne, mais j’avoue ne pas avoir testé la liseuse suffisamment longtemps pour avoir un avis définitif sur la question.

Au final, c’est vraiment l’écran éclairé et tactile et la qualité de fabrication qui fait la différence. Certes, on a là un produit haut de gamme (avec le tarif qui va avec) mais on a aussi un écran supérieur à la concurrence.

Ce n’est pas juste du « haut de gamme » c’est aussi du « haut de gamme » utile et différent !

Si vous voulez voir la différence avec les autres liseuses, je vous propose de consulter cet article qui compare la liseuse Kobo Aura HD avec 3 autres liseuses (Kindle, Cybook, et Kobo Aura).

Conclusion

La liseuse Kobo Aura HD a été sélectionné par de nombreux magazines et blog comme l’une des meilleurs liseuse de l’année 2013. Ce n’est pas pour rien, comme vous venez de le voir ses prestations sont excellentes.

Plutôt que de se demander ce qui ne vas pas dans la Kobo Aura HD, il est peut être plus pertinent de penser aux usages auxquels elle ne convient pas.

Ainsi, j’ai noté quelques éléments un peu gênant.

D’une part, l’encombrement de la liseuse est plus important de ce qu’on a l’habitude de trouver sur les autres liseuses de 6 pouces. C’est tout à fait normal car l’écran est beaucoup plus grand ! Ce qui est un avantage pour la maison (un sacré confort de lecture supplémentaire) peut devenir un inconvénient si on voyage beaucoup, qu’on lit dans des conditions difficiles (le train ou le métro) et qu’on a dans son sac la liseuse en permanence. Car, ce magnifique écran apporte forcément un poids supplémentaire à la liseuse.

Autre problème : le prix est important. Si certains liseuses de base (pas d’éclairage ni de tactile) sont proposées au prix de 60 euros, la Kobo Aura HD vous coutera un prix premium. Avec son tarif compris entre 160 et 170 euros (prix généralement constaté) la Kobo Aura HD n’est pas un investissement qu’on fait à la légère.

Mais, si on rentre dans les conditions d’utilisation de la machine, vous aurez entre les mains la meilleure liseuse du marché !

7 réflexions au sujet de « Kobo Aura HD : le test complet »

  1. Le , Di-Cube a dit :

    Merci pour ce retour.
    Si vous deviez ne conserver q’un seul modèle, quel serait-il, La kobo Aura ou la aura HD ?

    • Le , Nicolas a dit :

      Difficile de répondre à cette question car les deux liseuses sont vraiment excellente.
      A vrai dire cela dépend de vos attentes. Si vous comptez déplacer la liseuse beaucoup, si c’est pour lire dans les transports, etc.

      Il y a une discussion à ce sujet sur le forum http://forum.liseuses.net/index.php?sujet=134 peut être y trouverez-vous une réponse.

      J’ai aussi prévu un post à ce sujet, mais il ne sera pas en ligne avant une semaine ou deux.

  2. Le , Marcel a dit :

    Bonjour,
    Possesseur de cette excellente liseuse ( après une Sony 650 ) depuis 2 mois, je souscris à l’ensemble du test ci-dessus pour lequel je remercie l’auteur, mais voudrais y apporter quelques petites précisions:
    L’augmentation du poids et de l’encombrement sont vraiment insignifiants surtout si la liseuse est protégée par un ( indispensable ) étui.
    L’ergonomie de l’interface logicielle n’est ni meilleure ni pire que celui des autres liseuses et n’est donc pas parfait: messieurs les constructeurs, encore un petit effort !
    Le bouton marche-arrêt est peu commode mais cela est peut-être du à une volonté d’empêcher les utilisations involontaires. En outre son aspect camelotte n’est guère plaisant.
    Enfin la vraie critique, celle concernant la carte de stockage supplémentaire. Vu la taille de la liseuse il est difficile de comprendre le choix de la micro SD en lieu et place de la SD standard comme chez Sony, mais en plus j’ai eu bien du mal à la faire accepter par l’ Aura HD et je n’y serai sans doute pas parvenu sans une connaissance correcte des rouries de l’informatique. Je ne sais si cela vient de ma liseuse ou de la carte mais en fouillant un peu sur les forums il semble que cela soit un problème récurrent chez Kobo. Ce qui est surprenant c’est alors que mon Aura HD refusait de reconnaitre ma carte, celle-ci était parfaitement acceptée par Windows et le logiciel Calibre quand la liseuse était connectée au PC. Si quelqu’un a des retours à ce sujet, qu’il n’hésite pas! D’avance, merci !

  3. Le , DIXNEUF a dit :

    Que faut-il penser de la lecture audio de e-book ?

    • Le , Nicolas a dit :

      J’en pense du bien, mais les liseuses qui proposent cette fonctionnalité ne sont pas nombreuses (malheureusement).

  4. Bonjour
    Il faut ajouter un point commun aux Kobo : l’intégration avec Pocket
    Qu’est ce que Pocket ?
    Un site / des applications qui permettent de lire hors ligne des pages web
    Vous envoyez une page web vers pocket… ce dernier ne garde que le contenu
    Adieu les pubs, les contenus à gauche et à droite
    Souvent pocket est capable de rassembler les articles découpés en plusieurs pages.
    Vous pouvez ensuite synchroniser avec votre kobo pour retrouver les pages que vous lirez comme un ebook.

    pour aller encore plus loin…
    J’utilise ifttt.com pour que les liens des posts twitter mis en favoris soient sauvés dans pocket

    A dispo si vous avez des questions

    • Le , Nicolas a dit :

      Merci pour ce complément d’information sur les liseuses Kobo. C’est vrai qu’en quelques jours de tests je privilégie la lecture, mais du coup je passe à côté de certains fonctionnalités qui pourraient intéresser les lecteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *