Izneo : le test

IRS - BD chez IzneoJ’ai profité de l’opération 48h BD pour tester le service de BD numérique Izneo.

J’ai donc testé le service à la fois sur iPad (version 2, une machine qui a 3 ans) et depuis le navigateur Internet FireFox (dernière version). Toutes les captures d’écran de cet article viennent de la version iPad de izneo.

Izneo permet de lire des bandes dessinées au format numérique. Après inscription sur le site Internet – ou dans l’application sur iPad – on a accès à tout le catalogue et on peut acheter des BD.

Sur iPad, après l’achat, il est nécessaire d’effectuer une opération de téléchargement pour pouvoir lire la bande dessinées. Heureusement, il m’a fallut à peine une minute pour télécharger le document et débuter la lecture.

Par contre sur le site Internet, cette opération de téléchargement est transparente. On attend quand même quelques secondes le temps que les premières page s’affichent et ensuite on passe à la page suivante sans temps de chargement.

Concernant la facilité d’utilisation, j’ai trouvé la version navigateur plus simple. Mais pour le confort, il est clair que la version tablette l’emporte haut la main !

Au début j’ai forcément été sceptique quand à la possibilité de lire de façon convenable une bande dessinée sur un appareil numérique. En effet, contrairement aux romans et autres poésie, les images, les dessins, les couleurs et le découpage des cases sont des choses essentielles à l’expérience de lecture d’une BD.

Or, force est de constater que les éléments que je viens de citer sont altérés par la version numérique. Ceci dit, ce n’est pas toujours un problème et il y a même quelques avantages…

Izneo dans votre navigateur

izneoCommençons par la version navigateur. Une fois la bande dessinée ouverte, il est possible d’afficher une page dans son ensemble ou d’appliquer un zoom pour en voir une seule partie (typiquement un tiers de le page si on zoome pas mal).

Le zoom est suffisant pour apprécier parfaitement le dessin, l’encrage ou la finesse des traits des personnages dessinés. C’est déjà une bonne chose.

Une page complète sur l'écran de l'iPad

Une page complète sur l’écran de l’iPad

Par contre, afficher une page complète sur un écran au format 16/9 réserve quelques surprises dont la principale est finalement la petitesse de la page affichée. A vrai dire, il sera nécessaire de zoomer la plupart du temps pour profiter de l’œuvre. La restitution des couleurs et la précision du dessin et du texte sera fonction de la qualité de votre matériel informatique : plus votre écran sera performant et meilleure sera la qualité de lecture.

Parmi les principaux facteurs à prendre en compte, on peut déjà identifier facilement la résolution de votre écran (c’est à dire le nombre de pixels) et la restitution des couleurs. Les puristes pourraient donc être amenés à calibrer les couleurs de leur écran pour avoir un rendu proche de l’original. Une action qui est loin d’être accessible à tout le monde.

Sur un écran d’une résolution Full HD et sans calibrer les couleurs, j’ai quand même trouvé la restitution des dessins très bonne. Mais notez bien que je ne suis pas un grand lecteur de BD…

Finalement, c’est vraiment en zoomant qu’on obtient quelque chose de lisible sur PC. Une fois les pages agrandies, le niveau de détail est convenable et c’est un vrai plaisir de lire la bande dessinée.

J’ai tout le même un bémol : sur certaines planches, le découpage des cases et le zoom ne font pas bon ménage. En effet, il arrive que certaines cases soient coupées ce qui est désagréable.

Le problème est le même pour deux pages qui fonctionnent ensemble (au niveau du découpage) : cet effet sera perdu sur la version numérique. Pour « corriger » cela, il est possible d’afficher deux pages côte à côté. Mais il me semble bien difficile de lire vraiment une BD dans ce format.

Izneo sur tablette (iPad)

L’expérience de lecture est similaire sur iPad avec un confort supérieur car on peut s’installer confortablement dans un fauteuil, ce qu’il est plus difficile de faire avec un PC même portable. Finalement, sur tablette, on se retrouve bien assis avec un appareil dans les mains qui a pratiquement le format d’une BD. Un bon point.

Au niveau de la lecture, le zoom, l’affichage de deux pages et les autres options sont aussi présentes. Sur iPad 2 j’ai trouvé que l’affichage d’une page pleine était utilisable mais pas vraiment confortable. Parfois, les textes sont trop petits pour être vraiment lisibles. L’iPad 2 a une résolution inférieure aux dernières tablettes du commerce, il est donc probable que la situation soit bien meilleure sur un appareil plus récent.

L’affichage de deux pages simultanées est totalement inutilisable : le texte est trop petit pour être lu convenablement et les cases sont trop petites pour en apprécier les détails. Par contre, comme évoqué précédemment, ce type d’affichage permet d’apprécier convenablement le découpage de la BD.

deux pages izneo

Affichage de deux pages en simultané sur iPad

Finalement, j’ai beaucoup plus utilisé l’iPad en mode paysage avec un niveau de zoom moyen me permettant de voir entre un tiers et la moitié de la page. Malgré quelques problèmes de cases « coupées », l’expérience de lecture a été convenable.

Globalement, le principal défaut vient de la fatigue des yeux. Avec les écrans LED ou LCD des appareils comme les PC ou les tablettes, il est difficile de ne pas sentir une fatigue oculaire forte après 45 minutes de lecture. A la fin d’un album, je n’avais pas vraiment envie d’enchaîner avec un autre album complet.

On notera aussi une originalité sur iPad. Lorsqu’on cherche « izneo » dans l’App Store on est noyé par les versions de l’application. Il y a bien sûr « izneo » mais aussi des version « comics », « manga » et d’autres choses. Difficile de s’y retrouver au premier regard. J’ai finalement installé la version izneo normale et il semble que j’ai accès à tout le catalogue. Ces différentes versions semblent donc présentes uniquement dans le but d’être présents dans le moteur de recherche de l’App Store pour différents mots clés. Cela me semble au final plus déconcertant qu’autre chose…

Le catalogue izneo

Parlons du catalogue justement ! Autant dire qu’il y a beaucoup de choix. Par contre, certains classiques sont tout simplement absents…

Ainsi, vous ne trouverez pas de Spider-man, Batman et autres X-Men. Et si les albums d’Asterix sont bien présents, vous ne trouverez pas les classiques Tintin ! Il s’agit sans doute de ma plus grande déception car ces séries de BD sont parmi mes préférées. Or je ne peux imaginer ma collection sans Tintin, sans Batman ou sans X-Men…

Je pense qu’il s’agit d’un problème de droits et que Izneo travaille sans doute pour régler ce type de problème. Il faudra donc surveiller cela à l’avenir.

Achat, location ou abonnement ?

Si les titres que j’ai lu m’ont été offert à l’occasion de l’évènement 48h BD, il est aussi possible de se procurer les BD depuis l’application tablette ou directement sur le site Internet. (les achats de l’un se retrouvant sur l’autre : tout est synchronisé sur votre compte utilisateur)

Tout d’abord, parlons rapidement de l’abonnement à 9,90€ par mois. Celui-ci vous donne accès à une sélection de BD en lecture illimitée. Malheureusement, les titres les plus intéressants (série connues ou sorties récentes) ne sont pas forcément disponible avec l’abonnement. Il faudra donc étudier avec attention les albums disponibles si cette offre vous intéresse… Ou alors, les gros lecteurs pourront s’abonner quelques mois le temps d’épuiser les titres qu’ils n’avaient pas encore lu (ce qui est déjà sympa).

Il est naturellement possible d’acheter les BD. Lorsque vous achetez un album celui-ci est accessible depuis l’application iPad ou sur le site Internet. Par contre, à aucun moment il n’est possible de sortir la BD de l’écosystème izneo. Bref, vous ne pourrez pas copier la BD sur une clé USB pour la sauvegarder « au cas où ».

Enfin, il est aussi possible de louer quelques titres. Le tarif est avantageux (souvent moins de 2 euros) et vous aurez 10 jours pour lire la BD. C’est peut-être l’offre que je trouve encore la plus intéressante car de toute façon, si on achète la BD (même à un prix moindre que la version papier), on ne peut pas l’exporter ailleurs.

Conclusion

Je ne suis pas un gros lecteur de BD, mais je pense que l’offre de izneo n’est pas encore le service ultime en matière de BD numérique.

Le zoom permet de voir les détails des dessins

Le zoom permet de voir les détails des dessins

Même si techniquement l’ensemble est une réussite et procure une très bonne expérience de lecture numérique, le principal problème tient à deux choses : le catalogue et l’offre commerciale.

Le catalogue, malgré ses 8000 albums disponibles, manque encore de franchises célèbres. Si on connait les difficultés à obtenir les droits des BD Tintin, on ne peut que regretter leur absence. De même du côté des Comics ou les superhéros Marvel sont totalement absents. Du côté du manga, nous n’aurons qu’une partie de Dragon Ball, etc. Bref, la lise des grands absents est quand même impressionnante.

De son côté, l’offre commerciale propose des prix attractifs. Malheureusement, le fait de devoir se connecter à izneo pour profiter de ses BD est décevant. Qu’adviendra-t-il ne mes achats si izneo change sa politique commerciale, vient à fermer ou si un éditeur décide de retirer tout son catalogue ? Est-ce que je pourrai toujours accéder aux BD que j’ai achetées dans un tel cas de figure ? Rien n’est moins sûr…

En tout cas, il reste encore beaucoup de points à éclaircir à ce niveau.

Malgré ces reproches je dois admettre que l’offre est séduisante. Je ne doute pas qu’un amoureux de la BD pourra s’abonner pour profiter des nombreux titres en lecture illimitée ou louer quelques albums pour occuper ses soirées.

Par contre, je doute qu’un lecteur occasionnel y trouve vraiment son compte.

En tout cas, l’effort fourni par izneo pour améliorer son service est continu. Je pense donc que ces quelques problèmes finiront par se résoudre dans un futur plus ou moins proche !

Finalement, je pense qu’il serait quand même intéressant pour vous de tester ce service car, en plus des formules commerciales présentées ci-dessus (location, abonnement, achat), il est possible de tester certains ouvrages. Dans cette option de prévisualisation, seules quelques pages sont visibles mais cela permet de se faire un avis sur ce service gratuitement avant de passer à la location ou à l’achat d’une BD.

Bref, si je ne suis pas totalement convaincu par le service proposé par Izneo, je vous encourage quand même à vous inscrire et à vous faire votre propre avis sur la question.

2 réflexions au sujet de « Izneo : le test »

  1. Le , teo a dit :

    Je ne suis pas content de izneo car j’ai acheté des bd pour 50€ que je n’ai jamais su lire pour questions techniques liées à izneo et ils n’ont jamais repondu à ma plainte ni remboursé l’achat

    • Le , Nicolas a dit :

      On peut les lire dans un simple navigateur internet d’ordinateur pourtant.
      Quel était votre problème exactement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *