Focus Writer (logiciels pour écrivains 2/8)

focus-writerJe continue ma série estivale sur les logiciels pour écrivains. Aujourd’hui c’est Focus Writer qui va nous intéresser…

Focus Writer est un peu l’anti-thèse de Scrivener. Il s’agit d’un logiciel qui se focalise sur une seule chose : vous faire écrire sans vous distraire.

Ainsi, si vous avez des soucis pour vous concentrer sur vos textes ou que vous trouvez que votre éditeur de texte est trop fouillis et rempli de fonctions inutiles, ce Focus Writer pourra vous intéresser.

focuswriter_retroFocus Writer est « juste » un outil pour coucher du texte sur une feuille. Vous n’aurez pas de fonctionnalités comme la mise en forme avancées avec des images ou des tableaux. Bref, Focus Writer vous aide à écrire vite et à rester concentré en supprimant les distractions inutiles des logiciels actuels.

Au niveau des fonctionnalités, voici ce que vous offre Focus Writer :

  • Sauvegarde des textes aux formats TXT, RDF ou ODT
  • Ajout d’objectifs d’écritures (nombres de mots)
  • Alarmes & Timers
  • Statistiques sur le texte mis à jour en temps réel (nombres de mots, de signes, etc.)
  • Thèmes graphiques modifiables par l’utilisateurs
  • etc.

Disponible gratuitement aussi bien sur Windows, Mac OS X que Linux, Focus Writer mérite qu’on l’essaie quelques minutes.

focuswriter_themesPersonnellement, je l’utilise pour certains articles assez long et j’apprécie une fonctionnalité gadget : un son de machine à écrire est joué lorsqu’on tape un caractère sur son clavier ! Il est aussi disponible dans pas moins de 20 langues différentes.

Comme ce logiciel est en téléchargement gratuit, je vous invite à aller sur son site Internet pour le télécharger : Focus Writer.

Vous pouvez retrouver les autres articles de la série en suivant ce lien : logiciels pour écrivains.

Chaque vendredi un nouveau logiciel vous est présenté pendant tout l’été 2014 !

4 réflexions au sujet de « Focus Writer (logiciels pour écrivains 2/8) »

  1. Le , LordPhoenix a dit :

    Je dirais même que plus que gratuit il est libre (licence GPL)

    • Le , Nicolas a dit :

      Oui c’est pratique de savoir cela pour la longévité du logiciel :)

    • Le , pascal a dit :

      Oui, j’allais laisser le même commentaire à l’auteur du billet qui ne parle jamais de ces sujets. Le fait de savoir si un logiciel est libre ou le format ouvert est important. Particulièrement dans le cas de l’industrie du livre numérique et ses moyens de lectures.. qui tente souvent d’empêcher toute circulation sociale (prêt, don, bibliothèque associative… ) ou non marchande de la culture.

      Pour société libre, des formats-ouverts ! liseuses.net, un article sur la question ? des ressources: http://formats-ouverts.org/

      • Le , Nicolas a dit :

        Bonjour Pascal.
        J’ai pour ma part une expérience mitigée avec les logiciels libres. Je suis (dans la vie) programmeur informatique alors j’ai l’habitude de travailler avec énormément de logiciels libres (licences GPL, GPLV2, MIT) et j’ai comme tout le monde dans ma profession, des soucis avec des logiciels non supportés/buggués. Pour moi c’est facile, je résous plus ou moins facilement le problème car je peux « recompiler » ces logiciels pour les adapter à mon environnement de travail. Mais, la plupart du temps, dans le monde professionnel, on ne s’ennuie pas avec cela et on change purement et simplement de logiciel.

        Tout ça pour dire que pour moi l’Open Source n’est pas un argument. A l’exception des quelques logiciels hyper populaires qu’on connait tous (Firefox, Linux, les outils GNU, Open/Libre Office, The Gimp, etc) je ne me vois pas conseiller un logiciel avec comme argument qu’il est libre… Pourtant, cela m’arrive de le faire (comme ici : http://www.liseuses.net/freeplane-logiciels-pour-ecrivains-58/ ).

        Pour le format ouvert, si vous parlez des DRM sur les fichiers epub, je pense quand même faire ma part de travail sur le sujet. Il suffit de regarder ce guide d’achat qui présente bien le problème avec Amazon (ici : http://www.liseuses.net/acheter-liseuse-guide/ ) ou les articles régulier que je fais sur les DRM (recherche sur le site : http://www.liseuses.net/?s=drm&submit=Recherche ).

        D’un autre côté, je vous remercie pour votre commentaire. Il permet d’identifier qu’il y a un soucis dans la façon dont je traite l’information.
        Mais, il ne faut pas non plus verser aveuglément dans le militantisme sans prendre du recul sur tout ce qui se passe à tous les niveaux (hardware, software, éditeurs, auteurs, blogueurs). Ce blog n’est pas un site sur l’Open Source, mais un modeste site d’information sur la lecture numérique sous toutes ses formes, même celles qui me déplaisent.

        Encore merci et à bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *