eOneBook : une liseuse double écran pour les mangas

eOneBook pour lire les mangasLa liseuse eOneBook propose la lecture des mangas numériques grâce à un double écran à encre électronique.

La marché des mangas numérique au Japon devient de plus en plus important. Un aspect de ce pays qui n’a pas échappé au principaux fabricants de liseuse mais qui attire aussi la convoitise des plus petits acteurs.

A ma connaissance, la liseuse eOneBook est le premier appareil du genre totalement conçu pour la lecture des mangas !

En effet, la plupart des appareils de lecture numérique proposent quelque chose qui fonctionne à peu près bien pour tous les types de lecture.

Le problème souvent évoqué c’est que la gestion des bandes dessinées ou des magazines n’est pas toujours au point, même si la lecture de livres et romans fonctionne très bien.

Cette eOneBook propose un concept à l’envers : une machine double écran, conçue par E Ink en partenariat avec Progress Technologies Inc. pour faciliter la lecture des mangas – quitte à ce que le reste ne soit pas terrible.

ken le survivant en numériqueCe projet étrange s’avère complétement hors norme puisque chaque écran a une diagonale de 7,8 pouces. Ces deux écran d’affichage sont à l’intérieur d’une boîte en carton et papier destinée à ressembler à un vrai livre.

La liseuse abrite en plus les 18 volumes du manga culte « Ken le survivant » (« Fist of the North Star » en anglais) dans une version à la fois en japonais et en anglai (l’utilisateur aura le choix).

Pour le moment, le concept ne va permettre la lecture que de Ken le Survivant. La liseuse est vendue 250€ environ (33 300 yens) via le site Kickstarter et sera expédié dans le courant du mois d’avril 2018.

Si c’est dommage qu’on ne puisse pas (pour le moment ?) ajouter de nouveaux titres, la collection complète de Ken le Survivant pour 250€ et dans un encombrement réduit parlera forcément aux japonais qui n’ont généralement pas autant de place que dans les logements occidentaux.

Avec 18 volumes, cela revient à payer moins de 14€ par titre, ce qui peut sembler par contre un peu excessif. Mais, si on ajoute à l’aspect économique l’aspect collector, je ne doute une pas une seule seconde que ce produit trouvera un public parmi les collectionneurs de mangas.

Pour finir, je pense aussi que ce produit est un test pour juger de l’intérêt d’avoir une telle machine à la maison. Si le succès est au rendez-vous, on pourra imaginer le voir décliner pour d’autres séries et pourquoi pas dans un modèle eOneBook « universel » qui permettrait le téléchargement de séries de mangas complètes sur la machine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *