eOneBook prépare une liseuse ultime pour les fans de mangas

Décidément, les entreprises tentent de plus en plus de percer sur le marché des liseuses avec de nouveaux concepts. Cette fois c’est Progress Technologies qui annonce une liseuse enfin centrée sur les mangas.

La liseuse eOneBook  n’est peut-être pas totalement une nouveauté pour les lecteurs de ce site.

Il s’agit en effet d’une liseuse sortie il y a quelques mois et qui contient l’intégrale du manga « Ken le Survivant ».

Mais, c’est de la deuxième version que je vais vous parler aujourd’hui.

Cette eOneBook « 2 » propose toujours ce qui fait la force du premier modèle : une machine double écran à l’apparence d’un livre. Avec deux écrans de 7,8 pouces, on peut dire que cette liseuse respire la classe !

eonebookMais, ce qui change c’est la possibilité de charger la liseuse avec des intégrales de mangas qui seront vendues séparément sur carte SD.

Cette « innovation » permettra donc à l’amateur de lecture japonaise de s’offrir des intégrales de ses séries préférées tout en économisant de la place.

La machine n’est qu’en précommande et la première sélection de titres s’avère bien maigre :

  • THE SILENT SERVICE / ZIPANG
  • CITY HUNTER (Nicky Larson)
  • FIST OF THE NORTH STAR (Ken le survivant)
  • HE KING OF MINAMI (MINAMI NO TEIO)

Le prix varie entre 70€ pour la moins chère des intégrales et 290€ pour la plus chère.

La liseuse est pour le moment uniquement disponible en pré-commande pour environ 270€.

Elle est limitée pour son lancement à 1 000 exemplaires dans une sélection de magasins spécialisés japonais.

mangas pour eonebookSi l’initiative est louable, je vois quand même de nombreux problèmes avec ce système.

Tout d’abord, le catalogue de lancement est bien faible. On a seulement 4 intégrales dont uniquement une disponible en anglais.

Cette machine est donc pour le moment essentiellement destinée au marché japonais alors que je pense qu’un marché international peut exister.

Le prix de l’intégrale peut aussi être problématique. Avec l’intégrale de Silent Service à environ 290€ pour 32 volumes, on arrive à 9€ le tome !

Un prix qui me semble trop élevé pour du numérique. Le gain de place seul ne peux justifier ce tarif.

Enfin, le système de changement de carte SD est très bien. Cela permet d’utiliser des cartes de tailles différentes pour chaque intégrale.

Cependant, il faut acheter à chaque fois une nouvelle carte SD préchargé avec le manga. Cela explique sans doute ce problème de prix pour les mangas.

eonebook 2 et carte sdOr, il semblait plus intéressant de demander à l’utilisateur d’acheter une carte SD et de fournir un service d’achat en ligne et de téléchargement.

Mais, là encore, l’entreprise a sans doute choisie ce système d’achat d’intégrale sur carte SD pour permettre aux boutiques de distribuer des mangas plutôt que de diriger les lecteurs et lectrices sur Internet.

Je comprends ce choix, mais je trouve que cela ne va pas dans le sens de l’histoire.

Malgré mes réserves, je pense que le prix de la machine est bon.

Pour environ 270€ (sans manga !) on a une liseuse avec deux écrans dans un bel étui intégré.

Si vous savez comme j’aime ma Bookeen Saga, vous avez une idée de ce que concept évoque chez moi :)

Le prix ne me choque donc pas car, après tout, c’est quelques dizaines d’euros de plus qu’une Kobo Aura One et à peu de choses près le prix d’une Kindle Oasis. Et, avec la eOneBook on a deux écrans de 7,8 pouces.

Il y a aussi une caractéristique intéressante : la eOneBook « 2 » utilise des piles LR6 classiques.

Pourquoi pas de batterie ? Sans doute parce que cette liseuse n’est pas faite pour être ouverte et que son fabricant s’attend à une utilisation intense de sa machine.

Or, pour rendre pérenne une liseuse fonctionnant avec batterie, il aurait fallu autoriser ses utilisateurs à la changer.

Dans ce cas, on comprend le choix des piles : cela devrait prolonger la durée de vie de la liseuse.

Pour le moment, on a aussi seulement 4 intégrales. Mais, si le succès est au rendez-vous, je ne doute pas une seule seconde que les éditeurs vont se lancer dans l’aventure en proposant de nouvelles intégrales aux accros des mangas. Surtout si les gens achètent des intégrales à ce prix…

Alors peut-on parler de liseuse ultime ?

Non.

A mon sens cette liseuse eOneBook n’a pas vocation à développer réellement son concept en dehors du Japon, cependant elle répond clairement à une demande sur ce marché.

En effet, les logements sont plus petits qu’en Europe au Japon. Il semble donc évident que la liseuse est un bon moyen pour les amateurs de mangas de gagner de la place pour y stocker de nombreux volumes.

Enfin, j’aime beaucoup le concept, mais le problème de la carte SD qu’il faut racheter à chaque fois est rédhibitoire à mon sens.

La force d’une liseuse c’est de se réveiller un dimanche matin, de voir qu’il pleut et de télécharger immédiatement un livre (ou une BD) pour commencer à lire avec son café et son croissant.

Or cette liseuse eOneBook ne répond pas du tout à ce besoin – pour le moment…

Vous pourrez en savoir plus sur le site qui présente la liseuse et sa pré-commande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.