En 1988, Steve Jobs proposait déjà des livres numériques

Steve JobsSteve Jobs a été évincé de sa propre société dans les années 80 et décide de frapper fort en sortant un ordinateur révolutionnaire, le NeXT, en 1988.

On a beaucoup parlé de la façon dont Steve Jobs a imaginé l’iPhone, l’iMac ou l’iPad. Mais, son plus gros échec, l’ordinateur NeXT cache une petite révolution passée quasiment inaperçue durant des années.

L’ordinateur contenait les œuvres complètes de William Shakespeare dans un format numérique qu’on peut rapprocher de l’ebook qu’on connait actuellement.

Bien sûr, il fallait être devant un ordinateur pour lire les textes, mais en 1988 c’était une vraie révolution de pouvoir déjà se passer du support papier pour lire Shakespeare !

Mais ce n’est pas tout puisque la machine possédait aussi un dictionnaire des citations Oxford ainsi qu’un dictionnaire Merriam-Webster (équivalent du Larousse pour les USA).

Des ouvrages numériques qui devaient servir à convaincre les universités d’acheter la nouvelle machine de Steve Jobs… en vain puisqu’il ne s’en vendra que très peu (environ 50 000 exemplaires).

Le 20 décembre 1996, Apple annonce qu’elle a racheté l’entreprise NeXT et que Steve Jobs réintègre l’entreprise qu’il a fondé dans les années 70.

Voici quelques images pour que vous vous rendiez compte des progrès accomplis depuis…

L’ordinateur NeXT :

ordinateur nextL’interface graphique :

interface graphique nextLa présentation par Steve Jobs du NeXT :

Sur cette vidéo, on voit la démonstration du système de dictionnaire (1h37 environ) qui fonctionne exactement comme sur les liseuses actuelles : on sélectionne un mot pour accéder à sa définition !

Les musiciens seront étonnés par l’écoute d’un concerto de Bach joué par la machine (à 1h59). La encore, Steve Jobs imaginait un monde ou la musique serait joué par des machines – rêve qui prendra totalement forme avec la numérisation massive des œuvres musicales au début des années 2000 et la commercialisation de l’iPod et du logiciel iTunes.

Pour finir, sachez que le Web a été inventé et programmé sur une machine NeXT par Tim Berners-Lee.

Cette ordinateur a beau être méconnu, il s’agit sans doute la seule vraie machine visionnaire créée par Steve Jobs, avec des idées qui vont bien au delà de ce que l’iPhone ou l’iPad produiront bien des années plus tard.

Une réflexion au sujet de « En 1988, Steve Jobs proposait déjà des livres numériques »

  1. Le , Odile a dit :

    A l’époque de la présentation de cet ordinateur NeXT, j’en ai ai rêvé et je souhaitais vraiment pouvoir en acheter un. Hélas, il aura disparu à peine né et j’en ai toujours le regret.
    j’avais la sensation que cette machine m’apporterait bien plus que ce que le marché proposait alors.

    Merci pour lui avoir redonné une vitrine au milieu de nos derniers « iQuelqueChose ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *