Les écrans Pixel Qi comme avenir de la liseuse ?

Un écran Pixel Qi pour une liseuse ?Nous allons aborder un sujet un peu technique en décrivant le fonctionnement d’une technologie balbutiante qui pourrait bien être utilisée de plus en plus dans les liseuses.

Cette technologie d’écran est une fabrication de la société Pixel Qi.

Qu’est-ce qu’un écran Pixel Qi ?

Un écran Pixel Qi est un écran qui peut être lu en plein jour et qui consomme très peu d’énergie. D’un point de vu confort de lecture on peut imaginer qu’il est a peu près semblable à celui d’un iPad 2 sans avec un type d’éclairage de l’écran différent.

Niveau temps de rafraîchissement, un écran Pixel Qi est aussi très proche de ce qu’on peut trouver sur une tablette comme l’iPad. De ce fait il est tout à fait possible d’utiliser ce type d’écran pour visualiser des vidéos (ou jouer à des jeux vidéos).

Cette technologie est vendue par Pixel Qi aux industriels qui fabriquent des ordinateurs portables, liseuses et tablettes. Pour le moment, ce type d’écran est disponible en deux diagonales : 7 pouces et 10,1 pouces.

Ecran pixel Qi et iPad en plein soleil

L'écran Pixel Qi d'un ordinateur en plein soleil (l'iPad est bien allumé)

Malheureusement, on n’a pas encore vu de vrai produit utilisant un écran Pixel Qi sur le marché.

Un concurrent de l’écran électronique ?

Pour le moment, l’entreprise Pixel Qi a un prototype d’écran capable de rivaliser avec celui d’un iPad 3 (et donc d’un Kindle).

L’avantage par rapport à un écran du type « e-ink » (encore électronique) vient du fait qu’il est capable d’être éclairé dans l’obscurité. De même, sa rapidité d’affichage (temps de rafraîchissement d’une page) et le fait qu’il est possible d’afficher des couleurs rendent la technologie très attractive.

Pixel Qi contre Kindle

Avantage à l'écran type e-ink cette fois

Par contre, si l’autonomie d’un tel écran est largement plus intéressante que celle d’un écran d’iPad, elle est encore loin d’être satisfaisante… Il ne sera donc surement pas possible d’atteindre l’autonomie proposée par une liseuse classique (autonomie d’environ 1 mois).

Faut-il attendre une liseuse avec écran Pixel Qi ?

La réponse simple est non. D’une part, car on n’a encore vu aucun produit de consommation courante utiliser de ce type d’écran et d’autre part parce que la technologie concurrente nommé « Mirasol » semble plus aboutie.

De plus, j’estime que les écrans à encre électronique (comme celui du Kindle, Kobo ou Pocketbook) proposent un confort de lecture largement suffisant pour un prix devenu très attractif.

Site officiel : Pixel QiComparaison de la consommation des écrans – Crédit photos : Pixel Qi.

3 réflexions au sujet de « Les écrans Pixel Qi comme avenir de la liseuse ? »

  1. Et pourtant… L’intérêt de cette technologie est d’offrir le bon compromis entre la liseuse à encre électronique (trop limitée dans son usage en dehors de la lecture) et la tablette (trop agressive pour les yeux et trop énergivore).

    Comme le souligne cet article (http://www.cnetfrance.fr/news/ecrans-sans-retro-eclairage-l-avenir-pour-la-lecture-numerique-39760664.htm) : « On peut donc simplement en activant ou en désactivant le rétro-éclairage passer d’un écran adapté à la lecture à un écran LCD traditionnel. »

    Une liseuse confortable pour la lecture de livres mais aussi de BD (en couleurs) et qui permet aussi de s’autoriser parfois à regarder des vidéos, ce ne serait pas si mal, non ?

  2. Ping : Le Kindle ne se vend pas autant que prévu ?

Vous avez une question ou une remarque ? Vous voulez partager vos connaissances et aider les autres lecteurs ? Rendez-vous sur le forum de discussion gratuit du site Liseuses.net (vous n'avez pas besoin de vous inscrire !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>