Coup de tonnerre dans le monde de l’encre électronique !

Une société du nom de Research Frontiers vient d’attaquer les entreprises Amazon, E Ink, Sony et Barnes & Noble au sujet d’un brevet de l’encre électronique (le procédé) qui équipe les écrans des liseuses.

Le brevet en question est le n° 6,606,185 nommé « SPD Films ans Light Waves Comprising Liquid Suspensions of Heat-Reflective Particles of Mixed Oxides and Methods of Making Such Particles« .

Si, c’est bien le concepteur de ses écrans , l’entreprise E Ink, qui est poursuivi, les clients de E Ink (Amazon, B&N, Sony) sont aussi poursuivi au motif d’avoir utiliser cette technologie.

Pour arriver à cela, Research Frontiers prétend que ces entreprises avaient connaissance de ce brevet et qu’elles n’en ont pas tenu compte.

Il semble, à la lueur des premières informations qu’on a à notre disposition, que cette société, Research Frontiers, ne souhaite qu’obtenir de l’argent d’entreprises plus grosses. En effet, elle a vraiment attendue longtemps avant de se manifester et laisse aussi de côté d’autres acteurs comme Kobo, PocketBook et Bookeen. Trois entreprises qui semblent moins appétissantes pour les avocats de Research Frontiers… (source)

2 réflexions au sujet de « Coup de tonnerre dans le monde de l’encre électronique ! »

  1. Le , Patjay68 a dit :

    Bienvenue dans le monde merveilleux du Patent Troll, ou des société charognardes ont choisis, comme business model, le rachat de brevets, puis d’attaques en justice tout asimuts…

    Lamentable…

    • Le , Nicolas a dit :

      Et oui, c’est vraiment triste mais le monde des liseuses n’est pas le seul a être secoué par ces méchantes entreprises. En tout cas, il faudra suivre cela et voir si cela dégénère ou pas. Cela ne peut être que mauvais pour la lecture numérique de toute façon…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *