Cinquante nuances de Grey et les ebooks ont développé la littérature érotique

L’essor des liseuses de livres numériques développerait énormément les ventes de livres érotiques !

C’est en tout cas le constat fait par des analystes et des éditeurs. Ainsi, Frederic Happe (journaliste pour l’AFP) rapporte que les éditeurs confient que le succès du livre « Cinquante nuances de Grey » (« Fifty Saheds of Grey ») et ses suites ont séduit les femmes, en particulier lorsqu’elles peuvent lire ces livres en toute discrétion sur leur liseuse électronique.

En effet, lire un livre érotique dans les lieux publics n’est pas un problème sur une liseuse. Les passagers du métro ou les passants ne verront donc pas la couverture du livre que vous lisez.

Il est donc logique que la plupart des éditeurs présent à la Foire du livre de Francfort n’ont pas hésité à poser sur leurs stands des titres comme « The Perfect Submissive » ou « Body Temperature and Rising » qui laisse présager de leur contenu…

L’éditeur d’Accent Press confie même au journaliste :

« Nos ventes papiers ont commencé à décliner. Placer nos livres dans chez les grands libraires était délicat. Certaines boutiques n’étaient pas contentes et les acheteurs difficiles à atteindre. »

Ensuite le phénomène « Cinquante nuances de Grey » (2011 par E.L. James) a fait le reste ! Avec le succès rencontré par la trilogie (le premier livre est resté dans longtemps sur les listes de bestsellers). Avec ce livre la littérature érotique a connu un large essor grâce aux liseuses.

Les ebooks ont permis aux livres érotiques de trouver enfin leur public ! Les éditeurs spécialisés dans le genre espère que les ventes de livres numériques dans le genre seront trois fois plus importantes que les ventes papiers.

Autre avantage amené par le roman d’E.L. James. La littérature érotique est devenue beaucoup plus moins « clandestine ». Le succès du livre a fait en sorte que les gens ne se cachent plus de lire ce genre de littérature.

Cependant, et malgré ce nouveau succès du genre, les études montrent que 80 % des lecteurs sont en fait des lectrices. Si le livre érotique a trouvé un nouvel essor grâce aux liseuses, il peine encore à convaincre les hommes.

Source : business insider.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *