Au Royaume-Uni l’ebook est en grande forme (chiffres de 2014)

Royaume UniL’association des éditeurs du Royaume Uni (The Publishers Association) vient de publier les derniers chiffres annuels des ventes de livres. L’ebook a encore gagner du terrain !

Globalement le marché du livre est stable avec des ventes (papier + numérique) estimées à 4,3 milliards de livres (£).

Ce qui est remarquable c’est que la part des ebooks est en forte progression : il y a eu 35% des revenus qui sont provenus de versions numériques !

D’ailleurs, rien que sur le domaine de la fiction, les ventes d’ebooks comptent pour 37% des ventes totales de livres au Royaume-Uni.

L’augmentation des ventes numériques ne se limite pas au seul genre de la fiction :

  • Livres pour enfants : augmentation des ventes d’ebooks de 36%
  • Manuels académiques : augmentation des ventes d’ebooks de 17%
  • Livres audio : augmentation des ventes numériques 24%
  • Manuels éducatifs pour les écoles : augmentation des ventes numériques de 20%

Il ne fait aucun doute que le livre numérique connait un développement fulgurant au Royaume-Uni.

Tout ceci serait anecdotique dans un contexte favorable. Mais le volume des ventes de livres est en baisse au Royaume-Uni ; comme un peu partout ailleurs.

Ainsi, avec un volume en baisse de 2% (et 8,5% pour le seul genre de la fiction), on peut parler de contexte difficile pour le marché du livre.

Comment expliquer de telles ventes d’ebooks ?

Il est assez simple d’expliquer ces chiffres de ventes importants puisque 71% des foyers du Royaume-Uni possèdent une tablette tactile.

Il est donc maintenant devenu beaucoup plus simple (et plus économique) d’acheter un livre sur tablette que sur papier.

C’est d’autant plus flagrant chez les enfants comme l’atteste l’augmentation de 36% des ventes d’ebooks sur ce secteur.

On peut donc penser que l’augmentation va se poursuivre, sauf si le contexte devient encore plus difficile.

Et la France ?

Nous sommes nombreux à attendre les chiffres français pour 2014. Ils ne seront pas disponibles avant cet été.

Mais, compte tenu des années précédentes, si on passe la barre des 10% de ventes numériques ce sera déjà un bel exploit !

Source : Publishers.org.uk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *